Arrosage automatique enterré : comment ça fonctionne ?

104

Pour préserver la beauté de son jardin, il est nécessaire de l’entretenir régulièrement. Cette tâche demande cependant du temps que l’on ne peut pas toujours accorder à son espace vert. Heureusement, les systèmes d’arrosage automatique enterré aident à remédier à ce problème. Découvrez comment fonctionnent ces dispositifs.

Qu’est-ce que l’arrosage automatique enterré et comment fonctionne-t-il ?

Encore appelé « arrosage intégré », l’arrosage automatique enterré est une technique d’installation très discrète. Le réseau de canalisation est dissimulé dans le sol pour être visuellement imperceptible. Le transport de l’eau s’effectue de manière souterraine jusqu’aux arroseurs. L’arrosage automatique enterré est particulièrement indiqué pour les grandes surfaces à l’instar des espaces verts, des terrains de sport ou des jardins assez vastes. Ce type d’installation utilise en général un programmateur qui permet d’établir en amont les horaires d’arrosage. Ce dispositif vous évite ainsi les contraintes liées à l’arrosage manuel. Pour un fonctionnement optimal de l’arrosage automatique enterré, certains critères doivent être réunis, notamment :

  • le débit du robinet ou de la pompe doit être parfaitement ajusté,
  • une pression de 2 bars au moins est essentielle pour un bon fonctionnement,
  • le besoin en eau doit être calculé pour éviter toute déconvenue.

La méthode de l’arrosage enterré demande une installation complexe. Elle nécessite aussi un certain investissement financier et surtout l’intervention d’un paysagiste professionnel. Un plan d’arrosage doit en effet être mis en place selon les dimensions et la configuration du jardin.

Quels sont les équipements qui composent l’arrosage automatique enterré ?

Un système d’arrosage automatique se compose de différentes pièces. Chacune d’entre elles est indispensable puisqu’elle assure un rôle spécifique pour le fonctionnement du dispositif.

Les électrovannes

Directement raccordées au programmateur, les électrovannes sont d’une grande importance pour le fonctionnement du système d’arrosage intégré. Elles pilotent de manière automatique le système d’arrosage, suivant les instructions du programmateur. Certains modèles peuvent être programmés de façon indépendante pour arroser les différentes zones du jardin. Elles commandent l’ouverture et la fermeture de l’arrivée d’eau.

Il existe principalement deux types d’électrovannes : les électrovannes 9 V et 24 V. Même si elles sont similaires, elles doivent être sélectionnées en fonction du programmateur du système d’arrosage. Si le modèle 9 V est indiqué pour les programmateurs à piles, l’électrovanne 24 V s’adresse aux programmateurs qui sont reliés à un réseau électrique. Vous trouverez cette pièce sur des boutiques en ligne spécialisées dans la distribution d’outils pour pompe.

La pompe

La pompe assure le puisage d’eau depuis un point d’eau souterrain pour la faire remonter au point de distribution. Elle fonctionne automatiquement et doit de ce fait être constamment alimentée. Pour être performant, cet équipement doit être sélectionné selon certains critères, parmi lesquels le débit, la pression, la hauteur d’aspiration, la hauteur de refoulement ou encore le diamètre des tuyaux. On distingue le plus souvent deux types de pompes, à savoir la pompe de surface et la pompe immergée.

électrovannes arrosage automatique enterré

Le programmeur d’arrosage

Essentiel au système d’arrosage, le programmeur est directement joint au robinet d’eau. Il donne la possibilité de programmer les plages horaires d’arrosage automatique par le biais des électrovannes. Selon le modèle, cet équipement est capable d’arroser jusqu’à 6 zones sur la surface concernée. Il constitue ainsi une solution pratique lorsque l’on possède des plantes dont les besoins en eau diffèrent. Les programmeurs se déclinent en plusieurs modèles. Ils peuvent être sans fil, à pile ou à énergie solaire. On retrouve également des modèles avec transformateur intégré ou séparé.

Le réservoir à vessie

Relié à la pompe, le réservoir à vessie sert à stocker l’eau sous pression. Il évite à la pompe de fonctionner à chaque utilisation, améliorant ainsi sa durée de vie. L’eau étant uniquement en contact avec la vessie, ce type de réservoir est aussi adapté au stockage de l’eau potable. Capable de contenir de 5 à 1000 litres d’eau, le réservoir à vessie se décline en de nombreux modèles pour répondre à tous les besoins et à tous les budgets.

Les systèmes d’aspersion

Pour un jardin bien entretenu, votre dispositif doit être doté de plusieurs arroseurs disposés à des endroits stratégiques. On retrouve deux modèles d’arroseurs sur le marché : les turbines et les tuyères. Adaptées aux terrains de grandes dimensions, les turbines peuvent être enterrées ou escamotables. Les modèles les plus performants sont capables d’arroser jusqu’à 30 mètres de distance. Les tuyères quant à elles s’adressent plutôt aux petits terrains, soit une portée de 5 mètres au plus.

Les tuyaux et les différents raccords

Il faut bien sûr des tuyaux pour la circulation de l’eau. Dans la plupart des cas, ils sont installés à 30 mètres de profondeur. Les experts préconisent le plus souvent l’utilisation de modèles en polyéthylène haute densité avec un bon diamètre. Contrairement aux tuyaux basse densité qui s’adressent davantage aux systèmes d’arrosage goutte à goutte, ces derniers sont aptes à supporter la haute pression d’un arrosage enterré. Les raccords sont aussi nécessaires pour assurer la liaison entre les différents tuyaux. Ces derniers se déclinent en divers modèles selon le rôle qu’ils jouent dans le circuit d’arrosage. On retrouve ainsi le raccord en coude, Té, Y et en manchon.

Quels sont les avantages d’un système d’arrosage automatique enterré ?

L’installation d’un arrosage automatique enterré présente de nombreux avantages. Cela aide avant tout à gagner du temps, puisqu’il n’est plus nécessaire d’irriguer soi-même son terrain. L’arrosage s’effectue de manière automatique. Ce système d’arrosage aide de plus à réaliser des économies d’eau, car il fournit aux plantes la quantité d’eau exacte dont elles ont besoin. Il cesse alors de fonctionner automatiquement au moment opportun. Il contribue par la même occasion à réaliser des économies d’énergie, un gain qui peut atteindre 40 %. L’irrigation s’effectue le plus souvent à des horaires où des réductions tarifaires sont opérées. L’installation d’un programmateur donne la possibilité d’autonomiser encore plus le fonctionnement de l’appareil. D’autres outils innovants peuvent y être ajoutés à l’instar du détecteur d’humidité ou du détecteur de pluie. Avec les équipements enterrés dans le sol, le système d’arrosage enterré tend à préserver l’esthétique du jardin.

système d'arrosage automatique enterré électrovanne 24 V

Comment se déroule l’installation d’un système d’arrosage automatique enterré ?

L’installation d’un système d’arrosage automatique enterré est une opération délicate qui requiert l’intervention d’un professionnel. Il est avant tout recommandé de faire appel à un paysagiste pour la réalisation d’une étude technique préalable. Cette opération donnera la possibilité de :

  • définir la pression et le débit envisageables sur le terrain,
  • trouver le meilleur moyen de mettre en place le système d’arrosage automatique enterré,
  • déterminer les pièces nécessaires à la mise en place,
  • d’identifier les emplacements idéals pour les arroseurs.

Une fois l’étude réalisée, un professionnel pourra alors effectuer une installation efficace. Celle-ci se déroulera en plusieurs étapes, à savoir :

  • l’assemblage du circuit d’arrosage automatique enterré,
  • le creusement des tranchées dans lesquelles sera enterré l’arrosage,
  • la mise en place et la liaison des différents éléments,
  • la réalisation d’un test pour s’assurer du bon fonctionnement des équipements,
  • la dissimulation de l’installation avec du gravier et la remise en place de la pelouse.

Le dispositif est ainsi parfaitement mis en place. On peut dès lors profiter des nombreux avantages d’un arrosage automatique enterré.

Quelques conseils pour préserver votre système d’arrosage automatique enterré

Pour préserver votre système d’arrosage automatique et ainsi prolonger sa durée de vie, certaines précautions doivent être prises. Si l’alimentation en eau est effectuée par une pompe de jardin, il est possible que du sable entre dans les conduits et entraîne un dysfonctionnement. L’utilisation d’un filtre central est alors de mise pour protéger votre installation. Prenez également le soin de débrancher les accessoires d’arrosage avant l’arrivée du gel. Il est tout aussi important d’observer les instructions d’utilisation des pièces durant cette période particulière. Pratique, efficace et esthétique, l’arrosage automatique enterré est une solution idéale pour entretenir son jardin sans effort. Le choix des équipements ainsi que l’installation doivent néanmoins être faits de façon réfléchie pour un fonctionnement optimal. N’hésitez pas à recourir aux services d’un professionnel.