Comment est farbriqué le CBD

288
Comment est farbriqué le CBD
5/5 - (3 votes)

Encore connu sous le nom de cannabidiol, le CBD est une molécule retrouvée dans le cannabis. La particularité de cette substance est qu’elle ne comporte pas d’effet psychotrope (elle n’agit pas sur le système nerveux).

De ce fait, elle ne présente aucun risque de dépendance pour les consommateurs et est donc de plus en plus adoptée. Au vu du succès de cette substance, de nombreuses personnes s’interrogent sur son mode de production. Quelles sont les différentes étapes de fabrication du CBD ? Lisez !

La culture du cannabis

La première étape pour fabriquer du cannabidiol est la culture cannabis. Cette plante est la plus utilisée en raison du pourcentage élevé de CBD qu’elle contient. Il faut noter qu’il existe deux principales modes de culture du CBD à savoir : la culture outdoor et la culture intdoor. Pour plus d’informations, vous pouvez vous rendre sur le site https://www.mon-blog-cbd.com/.

La culture outdoor est une technique de production ancienne qui consiste à cultiver ses plantes de cannabis dans un espace externe comme un champ ou une plantation par exemple. Les avantages techniques sont que le cannabis bénéficie de tous les bienfaits naturels, indispensables pour son développement.

Au nombre de ces bienfaits naturels, on note : la lumière solaire, l’eau de pluie et les nutriments contenus dans la terre. Bien que ce mode de production présente de nombreux avantages, elle est à l’origine de fleurs de CBD de qualité imparfaite et ayant une saveur plus prononcée.

La culture du cannabis

D’autre part, la culture indoor est un mode de production qui consiste à semer les fleurs de CBD à l’intérieur, dans un endroit aménagé à cet effet (placard, entrepôt, chambre). Il faut noter que cette technique de culture permet d’ajuster les éléments déterminant la qualité de la plante (lumière, température, taux de CO2, etc.).

Article qui pourrait vous plaire :  Comment jardiner les graines et plantes avec la lune ?

De ce fait, les plantes issues de ce mode de production ont une qualité bien supérieure. Par ailleurs, il est important de mentionner que la culture de cannabis doit être certifiée auprès de l’État.

L’extraction du CBD

Une fois que les fleurs de CBD sont prêtes à l’emploi, l’étape suivante consiste à extraire le cannabidiol. À ce niveau, il faut noter que l’extraction du CBD doit se faire sur la base de certaines règles.

D’abord, la composition en THC des plantes utilisées ne doit pas excéder le seuil de 0,2 %. De plus, seules les fleurs et les plantes devront être utilisées lors de l’extraction du CBD. Pour finir, le CBD doit être extrait en utilisant les modes d’extraction définis par les normes de l’Union européenne.

Par ailleurs, il faut noter qu’il existe 3 types d’extraction du CBD à savoir : l’extraction par dioxyde de carbone (CO2), l’extraction par le biais de l’alcool et l’extraction par le biais de l’huile.

Extraction par dioxyde de carbone (CO2)

Très utilisée dans le domaine de la fabrication du CBD, cette technique d’extraction est la plus sûre. En effet, elle permet d’obtenir une huile de CBD très pure. Elle se base sur l’utilisation d’une machine de point qui permet d’extraire le CBD en appliquant une température élevée ou très basse.

Article qui pourrait vous plaire :  Votre jardin est-il vraiment compatible avec un spa ?

L’extraction du CBD

Il faut aussi ajouter que l’extraction par CO2 assure la sécurité du procédé, car il permet d’être moins en contact avec le cannabis.

Extraction par le biais de l’alcool isopropylique

Avant de commencer une extraction par le biais de l’alcool, il est important de passer par la décarboxylation du cannabis. Ce procédé va permettre de stimuler les substances contenues dans la plante.

Il consiste à chauffer la matière première pendant 30 minutes à une température de 140 °. Une fois que la décarboxylation a été réalisée, il faudra insérer la plante de CBD dans l’alcool isopropylique puis attendre le détachement du CBD du reste de la plante.

Dès que le détachement est effectif, il faudra chauffer le liquide qui s’évapore (liquide issu de la réaction chimique entre l’alcool et le cannabis) puis isoler le CBD ainsi que les autres substances.

Extraction par le biais de l’huile

Comme dans le cas de l’extraction par alcool isopropylique, l’extraction par le biais de l’huile végétale débute par une phase de décarboxylation du cannabis. Par la suite, il faut chauffer l’huile pendant 2 heures environ, à une température de 100 °. Après, on ajoute le cannabis à l’huile et comme dans le cas de l’extraction à l’alcool, il se produit une réaction chimique qui permet d’extraire le CBD.