Les critères de choix de votre récupérateur d’eau de pluie

227
récupérateur d'eau de pluie

Les dépenses journalières d’un foyer en eau potable ont amplement augmenté par rapport aux années précédentes. Sans compter le coût de la facture d’eau qui ne cesse d’accroître. Pour faire des économies, tant sur votre facture que sur votre eau, l’idéal serait de vous procurer un récupérateur d’eau de pluie. Mais est-il réellement intéressant de l’installer chez vous ? Quel modèle choisir ? Découvrez quelques éléments de réponses.

L’intérêt d’adopter le système de récupération d’eau de pluie

Nombreuses sont les raisons d’implanter un système de récupération d’eau de pluie dans votre jardin. En voici quelques-unes.

Pourquoi récupérer l’eau de pluie chez soi ?

Dans l’hexagone, une personne consomme entre 150 et 300 litres par jour. Et 50 % de cette consommation n’exige pas l’usage d’eau potable. Pour un grand nombre d’utilisations de l’eau dans une maison, l’eau de pluie peut parfaitement faire l’affaire. Disposer d’un récupérateur d’eau de pluie peut alors s’avérer particulièrement bénéfique.

L’eau de pluie peut remplacer une grande partie des besoins en eau domestique. Vous pouvez notamment vous en servir pour arroser vos arbustes, vos fleurs, votre potager ou votre pelouse. Vous pouvez par ailleurs brancher le récupérateur d’eau de pluie au dispositif d’approvisionnement en eau des toilettes ou de votre machine à laver. Cela vous permettra grandement d’économiser l’eau potable.

L’emploi de l’eau potable est parfois très abusé. À titre d’exemple, quand vous effectuez un nettoyage sous pression, vous gaspillez 300 litres d’eau par heure. Pour le lavage régulier de votre auto, 200 à 300 litres d’eau sont consommés. Pour le remplissage d’une piscine, il faut entre 50 000 à 80 000 litres d’eau. Enfin, pour ce qui est des toilettes, chaque jour, vous dépensez par personne 20 litres d’eau pour la chasse d’eau. Tandis qu’un cycle d’une machine à laver nécessite en moyenne 100 litres d’eau.

Vous l’aurez compris, très souvent, les besoins en eau dans une demeure ne requièrent pas forcément de l’eau potable. D’où l’intérêt d’avoir un récupérateur d’eau de pluie à la maison, afin d’éviter ces gaspillages inutiles.

récupérateur d'eau de pluie

Les avantages de la récupération de l’eau de pluie

Utiliser les ressources en eau avec mesure est fondamental. En premier lieu, économiser l’eau aide à préserver les nappes phréatiques qui approvisionnent les villes en eau. De plus, sur le long terme, celui réduit les travaux de traitement d’eaux sales. En même temps, la quantité de déchets traités par les stations d’épuration est moindre. Ainsi, cela diminue les investissements que les circonscriptions doivent réaliser.

Aujourd’hui, il devient plus que capital d’économiser les ressources en eau. Et pour cause, étant donné la pollution aquatique qui continue de s’amplifier, cela risque de laisser le monde sans eau potable. Bref, une des solutions permettant de dépenser moins l’eau potable est de se tourner vers le récupérateur d’eau de pluie.

Quel modèle de récupérateur d’eau de pluie sélectionner ?

Avant d’acheter tel ou tel bac de récupération d’eau de pluie, certains critères de sélection sont à prendre en considération. Parmi ceux-ci, l’on peut citer la contenance du récupérateur, son aspect esthétique, mais aussi, et surtout les contraintes techniques que l’installation du dispositif pourrait générer. Voici donc quelques types de récupérateurs que vous pouvez choisir.

Récupérateur d’eau de pluie : la cuve enterrée

La cuve enterrée peut être conçue en béton, en acier ou en polyéthylène. Si vous souhaitez le vouer à une utilisation domestique, vous opterez pour une cuve d’une capacité allant de 1 500 à 5 000 litres. Cela équivaut à l’arrosage d’un jardin dont la superficie est comprise entre 200 et 800 m². Si vos besoins en eau sont plus importants, certaines cuves présentent une contenance de 20 000 litres.

Si vous avez un terrain humide, vous devez installer la cuve sur un soubassement en béton. Vous devez la fixer à l’aide de sangles. D’autre part, si votre sol est argileux, vous devez obligatoirement disposer un système de drainage autour de la cuve pour laisser circuler l’eau souterraine.

Le réservoir aérien

Pouvant détenir une capacité qui varie de 200 à 2 000 litres, le récupérateur aérien se décline en divers matériaux, tels que le polypropylène ou le polyéthylène. Son avantage réside dans sa grande résistance aux UV, ainsi qu’aux impacts et chocs.

En termes de styles, de formes et de couleurs, vous en avez pour tous les goûts. Vous pourrez ainsi opter pour le modèle qui pourra tout à fait s’intégrer à la déco de votre jardin. Vous pourrez alors trouver des récupérateurs au design unique, prenant la forme de vase, de fût ou de potiche.

Si vous misez sur un récupérateur aérien basique, vous pourrez le cacher derrière une barrière ou dans un coffrage en bois. Certains réservoirs sont pourvus d’éléments supplémentaires, comme des raccordements, un robinet incorporé ou encore une descente de gouttière.

récupérateur d'eau de pluie

Les cuves souples de récupération de pluie

Ce type de réservoir est fabriqué dans un matériau synthétique spécialement robuste. Le réservoir souple se présente sous deux principales formes, en l’occurrence la bâche informe et le contenant cubique. Le premier modèle, quand il se remplit d’eau, est similaire à un gros coussin, tandis que le deuxième est retenu par une structure cylindrique rigide.

La citerne souple doit se poser sur une surface bien plane, dont les dimensions doivent être supérieures à un mètre de celles du réservoir. Suivant la mouture sélectionnée, le réservoir souple peut avoir plusieurs capacités, allant de 1 à 20 min 3 s, ce qui équivaut à 1 000 à 20 000 litres.