Bien choisir son Monte-Escalier | Explications et Conseils

17

Le monte-escalier est un outil qui se révèle aujourd’hui particulièrement utile pour les personnes en situation de handicap ou à mobilité réduite. Il n’est cependant pas aisé de se diriger vers le bon équipement quand le marché grandit et que nos connaissances sur le sujet sont réduites. A l’aide de cet article, vous trouverez toutes les informations à connaître pour bien choisir son monte-escalier.

Pourquoi installer un monte-escalier ?

Une installation de cet équipement présente bien des avantages pour les personnes qui en ont besoin. C’est dans un premier temps un bon moyen pour éviter le déménagement. C’est un acte contraignant car non seulement il entraîne des dépenses importantes mais il vous oblige à vous habituer dans une nouvelle demeure. Chose pas facile quand on a déjà installé pendant plusieurs années ses propres habitudes.

Opter pour une installation d’un monte-escalier, c’est aussi pouvoir conserver son autonomie et ne pas dépendre d’aides extérieures qui peuvent vite être désagréables sur le long terme.

Enfin, cet appareil vous donne la possibilité de vous déplacer en toute sécurité d’un étage à un autre sans risques d’accidents ou de chutes pouvant être graves. Il apporte un véritable confort de vie car vous aurez l’occasion de circuler en toute simplicité sans devoir perdre tous vos rituels.

Quels sont les différents types de monte-escaliers ?

Selon vos besoins, votre physique ou votre maison, le type de monte-escalier sera différent. Parmi ceux qui se trouvent sur le marché, il y a :

  • Le monte-escalier électrique : principalement utile pour les personnes à mobilité réduite, c’est l’appareil le plus répandu sur le marché. Il est constitué d’un rail qui se fixe sur les escaliers et d’un fauteuil qui se fixe directement sur les rails.
  • Le monte-escalier à plateforme : c’est l’équipement idéal pour les personnes se déplaçant en fauteuil roulant car celui-ci se positionne directement sur une plateforme mobile pouvant supporter jusqu’à 250 kg.
  • La chaise élévatrice : contrairement aux autres outils, elle a la particularité de s’accrocher au niveau du plafond. Sont mis à disposition plusieurs types qui peuvent s’adapter à la mobilité de son utilisateur.
  • Le mini ascenseur : c’est un ascenseur légèrement différent de ce que nous connaissons car là nous avons une version en taille réduite. Il a surtout été conçu pour les personnes dont la mobilité est devenue très compliquée. Il est cependant très pratique et simple à utiliser.

Quelles sont les aides financières proposées ?

Mettre en place ce type d’appareil peut se révéler vite cher et atteindre des sommes affolantes avoisinant les 10 000€. Les prix des monte-escaliers dépendent d’un modèle à un autre. Néanmoins il existe différentes aides permettant de baisser considérablement le prix d’une telle installation. Vous pouvez bénéficier d’un crédit d’impôt à 25% mais selon plusieurs conditions :

  • Le prix des travaux ne doit pas dépasser le prix de 5000€ pour une personne vivant seule et de 10 000€ pour un couple.
  • Il ne faut pas être imposable ou avoir des impôts plus élevés que le crédit.
  • Le monte-escalier doit être installé dans la demeure où vous habitez.
  • Toutes les démarches, donc l’achat et la mise en place, doivent se faire auprès de la même entreprise.

Parmi les autres aides financières disponibles, il y a l’aide de l’ANAH (Agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat) qui paiera une partie de l’installation si vous possédez des revenus modestes. Il y a également la TVA réduite à 5,5% pour les habitations dont la construction ne dépasse pas les 2 ans. D’autres subventions viennent s’ajouter à ces deux-là comme la MDPH (Maison départementale des personnes handicapées), l’APA (allocation personnalisée d’autonomie), la CAF, de nombreuses collectivités ou encore des associations.