Crise énergétique : les répercussions sur le prix du gaz en France

75

Qu’elle soit fossile, nucléaire ou renouvelable, l’énergie occupe une place prépondérante dans le quotidien de l’humanité en général, et celui des Français en particulier. Plusieurs facteurs d’ordre politique, environnemental et même sanitaire, influencent depuis peu la disponibilité du gaz en France. Comme nous le découvrons ici, cette crise énergétique a grandement impacté le prix du gaz en France.

La crise énergétique actuelle et son impact sur les prix du gaz

Selon les statistiques, 99 % du gaz naturel consommé en France est importé. Cette dépendance expose les foyers français, aux différentes variations du prix de ce carburant. Déjà en 2021, une hausse de 12,6 % des tarifs a été observée. Depuis l’été 2020, le gaz s’est vendu près de 10 fois sa valeur standard.

Cette instabilité se justifie, notamment, en raison du conflit russo-ukrainien. En effet, connue comme étant le premier fournisseur de gaz naturel en Europe avec 40 % des importations, la Russie a réduit à hauteur de 80 %, l’accès au gaz par les pays de l’UE, en l’occurrence la France. Ainsi, la baisse d’approvisionnement en gaz russe engendre une flambée des prix, atteignant des seuils historiques, soit plus de 300 euros/mégawattheure.

Pour limiter les impacts de cette crise énergétique, les autorités françaises ont ouvert le marché du gaz, à différents fournisseurs alternatifs. Ce faisant, il est désormais possible, pour les consommateurs, de comparer les offres proposées par ces fournisseurs. À cet effet, si vous souhaitez un comparateur de gaz, sachez que cet outil est le meilleur moyen d’acheter le gaz au meilleur prix.

prix du gaz crise énergétique France

Comment économiser de l’argent sur votre facture de gaz ?

Majoritairement destiné au secteur résidentiel, le gaz naturel est généralement utilisé pour le chauffage des foyers français. Il est donc nécessaire au bien-être des personnes et des biens. Toutefois, la crise énergétique et la faible disponibilité des stocks de gaz obligent les uns et les autres à l’adoption de certains bons comportements. Dans ce sens, nous conseillons une isolation des maisons pour contribuer à réduire le montant des factures de gaz.

En effet, il a été prouvé qu’une isolation réussie réduit d’environ 30 % les dépenses énergétiques. Il est, par exemple, recommandé d’installer des joints synthétiques ou en caoutchouc, sur les portes et fenêtres de maisons. Choisir les équipements adaptés est un pas vers des économies énergétiques. Les appareils de chauffage existent en plusieurs variétés, avec des particularités spécifiques. À titre illustratif, les bains nécessitent plus d’énergie que les douches. Par conséquent, investir dans des équipements à faible consommation, permettra à coup sûr de réduire le budget alloué à l’énergie.

Conseils pour économiser l’énergie

Qu’il s’agisse du gaz ou d’électricité, l’énergie est un puissant levier de développement des États. De fait, sa bonne gestion doit constituer une problématique pour tous. À ce propos, 36 % des Français reconnaissent n’éteindre qu’occasionnellement leurs appareils électriques. Pourtant, bien que banal, éteindre les lumières inutiles et les autres équipements est un geste salvateur pour le portefeuille.

De plus, cela facilite la préservation des écosystèmes, en réduisant l’empreinte écologique. Les appareils fonctionnant au gaz, comme les chaudières, consomment davantage en l’absence de maintenance. Par conséquent, un entretien régulier de ces équipements est une astuce utile pour économiser l’énergie.