Le point sur les isolants en flocon, panneaux ou rouleaux

243

Isoler sa maison est essentiel lorsqu’on souhaite optimiser le chauffage des pièces et réduire les déperditions thermiques. Il faudra donc mettre en place une isolation adaptée et performante pour atteindre vos objectifs. Cependant, le choix d’un isolant n’est pas toujours facile étant donné qu’il existe de nombreuses solutions présentant chacune des spécificités. En plus de la nature de l’isolation, vous serez aussi amené à choisir le type de pose : panneaux, rouleaux ou flocons ?

Quels sont les avantages des isolants en panneaux ?

Le format en panneaux est une option qui vous permet de disposer d’un isolant plus rigide que les rouleaux et les flocons. Bien qu’elle soit moins connue et répandue, l’isolation en panneaux commence tout de même à connaître un grand succès. En effet, sa rigidité permet de garantir une solidité de l’isolation dans le temps. Il est désormais possible de trouver des panneaux isolants chez des spécialistes comme Dispano qui en proposent de nombreux modèles.

On distingue ainsi les panneaux semi-rigides et les panneaux rigides. Les premiers conviennent mieux à une pose en isolation de cloisons de séparation, par exemple, et ils ont une bonne tenue dans le temps. Vous pouvez également vous en servir pour isoler les pièces annexes. Les panneaux semi-rigides sont aussi parfaits pour isoler le plafond d’un sous-sol ou un garage.

Quant aux panneaux rigides, ils sont très appréciés dans l’isolation des maisons à ossature bois. Ils se caractérisent par une forte densité permettant de réduire considérablement leur encombrement. De plus, leur rigidité leur permet de s’intégrer facilement à la structure des habitations en bois. Les panneaux rigides sont aussi très prisés dans le cadre de l’isolation des murs et toitures par l’extérieur. Grâce à leur grande résistance mécanique, ils sont aussi utilisés sous une chape flottante ou avec des éléments structurels.

panneaux d'isolation

Dans quels cas utiliser une isolation en rouleaux ?

Les isolants en rouleaux sont couramment utilisés dans l’isolation des murs. Ils sont très adaptés à l’isolation des combles aménagés ou aménageables et des planchers intermédiaires en bois. Les laines minérales telles que la laine de roche et la laine de verre sont très courantes dans ce type de travaux.

Il faut dire que les rouleaux sont très faciles à manipuler, en plus d’être souples. Toutefois, nous vous conseillons de porter un masque de protection lors de leur utilisation. Ce type d’isolation trouve aussi sa place entre les rampants de sous-toitures, dans les appuis et dans les ossatures métalliques. De même, vous pouvez les ajuster avec précision entre les solives d’un plancher en bois.

En dehors des laines isolantes, il existe aussi d’autres isolants déclinés sous forme de rouleaux. Ce sont notamment les isolants minces et de liège.

Les flocons pour isoler les combles

Également appelés isolants en vrac, les flocons sont souvent utilisés lors de l’isolation des combles perdus ou aménageables. Ils sont appliqués par projection et couvrent parfaitement les surfaces à isoler. Il est aussi possible de les poser dans les plafonds et dans les murs, en fonction de la technique utilisée.

L’usage le plus courant des flocons est l’isolation des combles perdus. La méthode de la projection est efficace pour couvrir les zones difficiles d’accès. La projection est d’ailleurs effectuée avec une souffleuse-cardeuse. Il s’agit d’une machine pneumatique projetant les flocons à pression et qui dispose d’une puissance ajustable.

En résumé, le choix du type d’isolation dépendra de l’isolation à réaliser. Ceux qui ont un budget restreint se limiteront aux rouleaux tandis que ceux qui souhaitent isoler les combles choisiront les flocons. Enfin, les panneaux permettent d’isoler les sols, la toiture, les murs sans prendre beaucoup d’espace.