Passer à la vidéo surveillance : tout ce qu’il faut savoir

131
Rate this post

Selon les statistiques du ministère de l’Intérieur, près de 260 099 cambriolages ont été recensés dans l’Hexagone pour le compte de l’année 2021, contre 222 130 en 2019. 75 % de ces effractions concernant les résidences principales. La prudence doit donc être de mise pour garantir la sécurité de sa famille. Pour limiter le risque d’être attaqué, l’installation d’un système de vidéosurveillance est une excellente solution. Cependant, que faut-il savoir pour profiter des avantages de ce dispositif de sécurité ?

Choisir le meilleur système de vidéosurveillance

Un système de vidéosurveillance est un dispositif constitué de caméras, d’un module de visualisation d’images et d’un module d’enregistrement. Il est possible de trouver différents types de systèmes pouvant répondre à des besoins spécifiques.

Par exemple, certains dispositifs de vidéosurveillance sont dotés de caméras intelligentes capables de différencier les personnes des animaux ou encore les objets en déplacement. Pour trouver le meilleur dispositif, il est essentiel de se poser les bonnes questions.

Les caractéristiques techniques

Pour opter pour le bon système de vidéosurveillance, il faut prendre en considération son utilisation. Un dispositif qui doit assurer la surveillance en intérieur sera différent de modèle destiné à une utilisation en extérieur.

Si le système de sécurité doit être installé à l’extérieur, il est judicieux de choisir une caméra vidéo surveillance capable de résister aux intempéries et à l’humidité. Elle doit aussi être pourvue de diodes infrarouges pour capter les mouvements de nuit ou lorsque la luminosité est faible.

La qualité de l’image captée par la caméra est aussi un facteur à prendre en compte. Il est recommandé de miser sur les modèles offrant une résolution élevée pour obtenir des images de meilleure qualité.

Pour aller plus loin, il est possible d’opter pour un système avec une caméra motorisée. Ce type de caméra peut filmer sous plusieurs angles afin de réduire les angles morts. Il faut tout de même noter que sans opérateur pour piloter la caméra et assurer la surveillance, il est préférable d’opter pour la pose de deux caméras fixes.

Le choix de la marque

En plus de s’interroger sur les caractéristiques techniques du système, il est important de s’intéresser aux marques spécialisées dans le domaine. Au fil des années, plusieurs fabricants ont su s’imposer avec des gammes de produits adaptés à tous les besoins. C’est notamment le cas de Hikvision qui est considéré comme l’un des leaders sur le marché mondial.

La marque chinoise, fondée en 2001, est une entreprise engagée dans la recherche et le développement (R&D). Par conséquent, elle propose des produits à la pointe de la technologie, susceptibles de convenir autant aux particuliers qu’aux professionnels. Elle fournit principalement des caméras de vidéosurveillance, des systèmes de stockage et des systèmes de gestion de vidéos. Les caméras Hikvision sont particulièrement appréciées grâce à leurs fonctions variées telles que :

  • la fréquence d’images,
  • la transmission du signal,
  • la résolution de l’image.

Une autre marque plébiscitée par les acteurs du marché de la vidéosurveillance est Dahua Technology. Avec plus de 50 ans d’expérience, la marque propose une gamme de caméras à usage commercial et personnel. Elle est surtout connue pour fournir des produits de qualités à des prix concurrentiels. Ses caméras sont dotées de plusieurs fonctionnalités comme la vision nocturne et la détection de mouvement pour assurer une surveillance optimale.

Fondée en 2013, Ezviz est devenue en quelques années, l’un des principaux fournisseurs de caméras de surveillance en Europe. La marque est appréciée pour la simplicité de la configuration de ses produits et leur interface conviviale. Pour répondre à des besoins de professionnels et de particuliers, Ezviz a sorti différents types de caméras. Par exemple, elle propose un modèle équipé de la vision nocturne qui peut être installé en intérieur comme en extérieur pour un usage résidentiel.

Choisir le meilleur système de surveillance revient donc à opter pour un dispositif de qualité qui possède les fonctionnalités adaptées à ses besoins. Adopter un modèle d’une marque de renom reste de ce fait l’une des meilleures options. En effet, cela permet d’équiper efficacement un logement afin de protéger sa famille et de réduire le risque de cambriolage.

caméra surveillance vidéo

Opter pour la meilleure technologie de caméras

Lors du choix d’une caméra de surveillance, la technologie utilisée par le dispositif est l’un des critères les plus importants. Celle-ci détermine sa capacité à répondre aux besoins. Sur le marché, il est principalement possible de trouver des caméras analogiques et des caméras IP (Internet Protocol).

Article qui pourrait vous plaire :  Le style et le pouf industriels : pourquoi et comment les choisir pour vos intérieurs ?

Les caméras analogiques

Les modèles analogiques sont des caméras qui utilisent un câblage coaxial. Dans les faits, il s’agit de la version la plus ancienne de la vidéosurveillance. Le principe de ce système est simple. L’objectif de la caméra capture une image, qui, par la suite, est transmise vers un enregistreur DVR (Digital Video Recorder) par un signal analogique via le câble coaxial.

L’enregistreur, pour sa part, convertit le signal reçu en signal numérique pour faciliter la sauvegarde sur un disque dur. Les vidéos peuvent ainsi être lues sur un enregistreur numérique, sur un téléviseur ou sur un ordinateur possédant une entrée vidéo.

Le système analogique est toujours filaire. Par conséquent, son installation peut être complexe, car il faut brancher plusieurs câbles. De plus, cette solution de vidéosurveillance supporte assez mal les grandes distances. Toutefois, il s’agit d’une option intéressante pour une surveillance classique, notamment en raison de son coût très abordable.

Les caméras IP (Internet Protocol)

Les caméras IP, quant à elles, sont des modèles assurant la vidéosurveillance en traitant les données par le biais d’un réseau internet. Ce type de caméras peut être filaire ou sans fil. Pour les différencier, la plupart du temps, les modèles sans fil sont appelés « caméras Wi-Fi » tandis que les systèmes filaires conservent l’appellation « caméras IP ».

La principale différence entre ces deux caméras de surveillance réside dans leur mode de fonctionnement. Concrètement, un système filaire se connecte directement au réseau via un câble Ethernet. Une extrémité du câble est branchée à la caméra pendant que l’autre extrémité est branchée sur un commutateur réseau.

Lorsque la caméra détecte un mouvement, elle envoie un flux à un NVR ou à tout appareil connecté pour permettre au gestionnaire du système de visualiser les vidéos. Ce type d’installation, souvent fixe, est utilisé pour la surveillance dans les grands bâtiments commerciaux ou industriels. Il est également possible de l’utiliser dans le cadre d’une surveillance intérieure. Dans l’un ou l’autre des cas, il est primordial de veiller à ce que le câble soit bien protégé pour éviter sa détérioration.

La caméra sans fil, quant à elle, transmet les images par une liaison Wi-Fi. De nombreux modèles sont alimentés par une batterie rechargeable, ce qui permet d’installer la caméra en hauteur sans difficulté de branchement. Il est aussi possible de la déplacer d’une pièce à une autre selon les besoins. Puisque les données sont transférées en direct, il est plus facile de surveiller son domicile en temps réel, ce qui facilite les interventions en cas de tentative de cambriolages.

Les caméras Wi-Fi sont pratiques pour une surveillance extérieure et intérieure. Toutefois, il faut veiller à protéger les accès à internet pour limiter les risques de piratages du système de sécurité. Idéalement, il est recommandé de demander l’avis d’un professionnel pour choisir le modèle qui correspond à ses besoins et à son budget.

sécurité protection vidéo

Acheter un kit de vidéosurveillance

Pour une protection optimale du domicile ou du local, il peut être judicieux d’investir dans l’achat d’un kit de surveillance. Il s’agit d’un système complet qui permet de surveiller un logement avec une ou plusieurs caméras.

En général, il peut contenir un lot de 4, 8 ou 16 caméras pour permettre à l’utilisateur de placer les équipements à divers endroits stratégiques. En dehors des caméras, un kit de vidéosurveillance est essentiellement composé :

  • d’un enregistreur,
  • d’un adaptateur NVR,
  • de câbles d’alimentation,
  • de câbles réseau et vidéo.

Il peut aussi arriver qu’il contienne un disque dur et un kit de vis. La majorité des fabricants fournit aussi un guide de démarrage rapide pour faciliter l’installation et l’utilisation du kit. L’achat d’un kit complet présente de nombreux avantages. D’une part, les séquences enregistrées par toutes les caméras sont accessibles sur un seul enregistreur. La centralisation des données permet ainsi d’avoir une vue d’ensemble du territoire surveillé.

D’autre part, puisque le kit dispose de plusieurs caméras, il permet de profiter d’un niveau de sécurité renforcé. Par exemple, en optant pour un kit de 4 caméras, il est possible de couvrir tous les angles. Il faudra en mettre une au niveau de la porte d’entrée, une à l’arrière de la maison, une dans la pièce à vivre et une dans le couloir.

Penser aux accessoires avec la caméra de surveillance

Bien que l’achat d’un kit de vidéosurveillance soit la meilleure option, il peut représenter un investissement assez coûteux. Pour une surveillance classique, il est possible de se munir uniquement d’une ou de deux caméras. Dans ce cas, il est important d’acheter les accessoires indispensables à son bon fonctionnement. Il s’agit notamment des câbles, des adaptateurs, d’un enregistreur, d’un disque dur et des connecteurs.

Article qui pourrait vous plaire :  Quel étendoir à linge extérieur pour sécher votre linge ?

En fonction du type de caméra, un câble d’alimentation ou d’une batterie rechargeable peut être nécessaire. Il peut être utile d’avoir un adaptateur pour connecter deux appareils (écran ou enregistreur) sur une seule source. Il faut toujours veiller à ce que les accessoires soient compatibles avec l’équipement.

Il peut également être judicieux de se procurer un onduleur. Placé entre la prise électrique et le câble d’alimentation, cet accessoire permet de garantir le fonctionnement des caméras en cas de coupure de courant ou de surtension. Il faudra également penser à brancher l’enregistreur sur l’onduleur pour éviter de perdre des données si un problème électrique survient.

maison système vidéo surveillance caméra

Comment installer un système de vidéosurveillance ?

Une fois que tout le matériel de vidéosurveillance est acheté, il faut passer à son installation. Qu’il s’agisse d’un système filaire ou sans fil, il est recommandé de confier cette étape à un professionnel. Même s’il est possible de poser ses caméras soi-même, le recours à un expert du domaine permet d’obtenir des résultats plus concluants.

En effet, au-delà du branchement des équipements, l’installation revient aussi à choisir le bon emplacement pour couvrir les zones à protéger. Il faut donc déterminer le positionnement des caméras pour couvrir le maximum d’angles morts. C’est l’une des raisons pour lesquelles, il est souvent conseillé d’installer les caméras en hauteur afin d’avoir une vision globale de l’espace à surveiller. Dans certains cas, il faudra également se doter de plusieurs caméras.

Après le branchement du système, il faut s’assurer que la gestion et la visualisation des images se passent sans encombre. Par exemple, s’il est question d’une caméra IP, après avoir fourni une adresse IP au serveur de caméra, il faut la configurer depuis un navigateur de préférence sécurisé pour éviter le risque de piratage.

Par ailleurs, il est important de savoir que l’installation d’un système de vidéosurveillance doit respecter certaines règles, notamment en extérieur. Si les caméras doivent filmer la rue du domicile, il est indispensable de demander une autorisation spécifique à la commune. Sans cette autorisation, il faut veiller à ce que les caméras ne filment que l’entrée et les abords de la maison, s’il y a un portail. En ce qui concerne l’installation à l’intérieur d’un logement, il n’existe aucune règle spécifique.

Néanmoins, s’il y a des employés dans la maison, le propriétaire est tenu de les informer de la présence de caméras dans l’habitation. De plus, il faudra configurer les caméras de manière à ce qu’elles ne filment pas les salariés durant leur travail.

Faut-il le coupler à un système d’alarme de maison ?

Le plus souvent, le système de vidéosurveillance a un effet dissuasif sur les cambrioleurs, car ils savent que leurs faits et gestes sont enregistrés. Certains modèles sont dotés d’une alarme pour signaler les mouvements suspects. Avec une caméra IP, par exemple, il est possible de visionner en direct les images capturées à distance.

Néanmoins, pour aller plus loin, il peut être intéressant de coupler la vidéosurveillance à un système d’alarme de maison. Ce dispositif est conçu pour détecter et notifier la présence d’un intrus dans le domicile. Lorsque le capteur remarque une intrusion à l’intérieur ou à l’extérieur, le système déclenche une sirène pour prévenir les occupants ou le voisinage.

Cette option est pratique dans le cas où les propriétaires n’ont pas consulté les caméras ou lorsque les intrus ont réussi à déjouer le système de vidéosurveillance. Dans l’hypothèse où les occupants sont en vacances, le système d’alarme alertera les voisins qui pourront appeler les forces de l’ordre pour constater l’effraction. Ainsi, coupler des caméras de vidéosurveillance à un système d’alarme de maison est une bonne solution pour protéger ses biens et sa famille.