Le meilleur sens de pose d’un parquet pour agrandir une pièce

337
Le meilleur sens de pose d'un parquet

Vous souhaitez rénover une pièce de votre bien immobilier et vous envisagez d’installer un parquet. Qu’il s’agisse d’un sol stratifié ou d’un parquet massif, il y a une question à laquelle aucun de ces sols ne dérogent, et qui a sa grande importance pour la cohérence de votre pièce.

Dans quel sens installer son parquet pour mettre en valeur et agrandir l’espace ? De nombreuses options sont possibles. Nous vous présentons dans cet article quelques astuces pour agrandir et mettre en valeur votre espace, en choisissant la meilleure orientation possible pour votre parquet.

Quelles sont les différentes poses possibles ?

Pour mieux comprendre et bien choisir le sens de votre parquet, nous allons d’abord parler des différentes poses possibles. Chacunes ont des caractéristiques propres et permettent de donner différents styles à vos espaces de vie.

La pose droite dans le sens de la longueur

La pose droite dans le sens de la longueur veut dire que vous installez les lames du parquet dans le sens du mur le plus long de la pièce. Ce type de pose permet d’apporter plus de perspective et de donner une impression d’allongement de la pièce.

Elle est aussi fréquemment utilisée dans les espaces plus étroits comme les couloirs, étant donné qu’elle correspond au sens de la marche. Cette solution est pratique, rapide et économique, car elle nécessite peu de découpe et engendre moins de chute de bois.

La pose droite dans le sens de la largeur

La pose droite dans le sens de la largeur

La pose droite dans le sens de la largeur signifie donc que vous installez les lames du parquet dans le sens du mur le moins long de votre pièce. Ce type d’installation à l’horizontal va donner une impression de largeur à votre pièce. Elle est particulièrement adaptée aux espaces étroits et longs. Elle permet de rééquilibrer la pièce et de lui ajouter une touche un peu originale.

La pose en diagonale

La pose en diagonale n’est pas la plus pratique à mettre en place, mais elle apporte une vraie personnalisation et une touche de fantaisie à votre espace. Le principe est simple, on installe les lames dans la longueur, inclinée à la diagonale, avec un angle de 45 degrés par rapport au mur.

Elle s’adapte aussi bien à un espace étroit qu’à un séjour ou une grande salle à manger. Cette pose est quand même privilégiée dans les petits espaces, car elle donne la sensation d’une pièce plus grande et aérée.

Elle apporte de la longueur à la pièce sans la rétrécir visuellement dans la largeur. La pose en diagonale nécessite un calepinage avant l’installation des lames afin de définir avec précision la quantité de matériaux nécessaires. Au risque, sinon, de perdre beaucoup de temps et de matières premières.

La pose en bâtons rompus

Le positionnement en bâtons rompus est le moins évident à mettre en place. Et pour cause, il demande un réel savoir-faire et une bonne préparation du chantier. Posées en angles droits les unes par rapport aux autres, les lames forment un motif en V, très apprécié des amateurs de parquet.

Cette installation met en valeur tout type de pièce, en lui apportant du charme et de l’élégance. Pour la pose en bâtons rompus, il est fortement conseillé de prévoir entre 15 et 20 % de chute, soit presque deux fois plus que sur une pose à l’horizontale ou la verticale. Il faut donc, comme pour la pose en diagonale, prévoir une plus grande quantité de lames de parquet.

Laquelle choisir en fonction de sa pièce

Laquelle choisir en fonction de sa pièce ?

Maintenant que vous connaissez tous les types de poses, il faut trouver le sens du parquet adapté pour mettre en valeur votre pièce. Pour bien choisir l’orientation de son parquet, il faut avant tout savoir quelle impression on veut donner à l’espace. Si vous êtes locataire, n’oubliez pas au préalable de demander l’autorisation à votre propriétaire pour démarrer les travaux.

Pour agrandir son espace

Lorsqu’on souhaite donner une impression d’agrandissement à sa pièce, la solution la plus utilisée est la pose droite dans le sens de la longueur. Le fait de disposer les lames dans le sens du mur le plus long va donner une perspective de profondeur très intéressante.

Le plus de cette méthode, c’est sa facilité d’exécution. C’est celle qui vous demandera le moins de savoir-faire et de matière première, et qui sera la plus facile à exécuter. La pose en diagonale dans le sens de la longueur apportera le même genre de perspective, mais en moins marquée.

Pour élargir son espace

Il se peut que votre pièce soit longue, mais un peu étroite et la perspective de profondeur déséquilibre encore plus l’espace. Dans ce cas-là, il faut opter pour un effet d’élargissement, qui vous donnera l’impression de gagner en volume. Pour ce faire, la pose la plus répandue et la pose droite dans le sens de la largeur.

Le fait d’installer les lames dans le sens du mur le moins long va faire perdre de la profondeur à la pièce, mais va lui donner une impression d’élargissement. Ce type de pose s’adapte parfaitement à un petit bureau, une salle de télévision. Comme pour la pose droite dans la longueur, elle est assez simple à mettre en place et les pertes en bois sont minimes.

Une pose en bâton rompu peut également apporter cet effet d’élargissement, mais il est surtout préconisé pour ces caractéristiques esthétiques. Considéré comme plus raffiné et plus technique, les travaux et les coûts ne seront pas les mêmes que sur des lames droites.

Quand on n’a qu’une seule source de lumière ?

En général, on dit que le sens de la pose de parquet doit se faire dans le sens de la principale source de lumière. D’autres facteurs énoncés plus haut entrent en compte, mais dans le cas où votre pièce ne possède qu’une seule source d’entrée de lumière naturelle, alors cette règle s’impose. On positionne toujours les lames de manière perpendiculaire par rapport à son unique source de lumière (votre fenêtre ou votre baie vitrée).