Quel type de chauffage au bois choisir pour votre maison ?

129
Rate this post

Pendant la saison froide, le chauffage de la maison est indispensable pour bénéficier d’un certain confort chez soi. Il existe à cet effet plusieurs possibilités pour réchauffer son logement, mais certaines sont plus performantes que d’autres à plusieurs niveaux. Le chauffage au bois est par exemple l’une des meilleures options. Cependant, il en existe plusieurs types, ce qui rend le choix parfois difficile. Comment choisir le type de chauffage au bois le plus adapté à sa demeure ?

Les avantages du chauffage au bois pour sa maison

Pour avoir une maison bien chauffée et confortable, il existe plusieurs solutions à envisager. Parmi celles-ci, le chauffage au bois se révèle le plus efficace et le plus abordable en termes de coût. Il présente de nombreux avantages qui justifient son choix dans plusieurs foyers.

Un coût de chauffage peu élevé

Le chauffage au bois est une solution bénéfique en termes de coûts, car il permet de réaliser des économies importantes. Il est moins coûteux que le chauffage électrique et offre un meilleur rendement. Lors de l’installation, le prix d’un poêle à bois est plus élevé, toutefois il est possible de bénéficier de certaines aides pour financer cet achat. Si les critères d’éligibilité sont respectés, cette option de chauffage permet par exemple d’obtenir un crédit d’impôt de 30 % du prix de l’équipement.

De plus, les économies que cette installation permet de réaliser couvrent largement les frais d’installation au bout de quelques années. Le chauffage au bois est également moins cher que celui au fioul, qui quant à lui connaît régulièrement des augmentations de prix. Précisons également que le prix du combustible est moins élevé lorsqu’on habite près d’une exploitation forestière.

Une option de chauffage écologique

Pour chauffer son logement de manière écologique, le chauffage au bois s’avère l’option la plus adaptée. Contrairement aux autres moyens, il utilise une énergie renouvelable dont l’impact sur la planète est quasi inexistant. En effet, il utilise le bois qui au cours de sa croissance absorbe une grande quantité de CO2 comme combustible. Il compense alors le gaz qu’il émet lors de la combustion.

Notez néanmoins que le chauffage au bois produit moins de gaz toxique que l’électricité qui a un niveau de pollution 5 fois plus élevé. Le bois a également un niveau de pollution 12 fois moins élevé que celui du fioul. De plus, son caractère écologique est encore plus élevé lorsque le bois provient d’une forêt durablement gérée.

Une solution simple, pratique et confortable

Le choix du chauffage au bois permet de bénéficier d’une grande efficacité, quel que soit le type d’équipement utilisé. Il permet en effet d’avoir un rendement qui peut aller de 60 à 90 % en fonction du modèle de l’équipement. Cela permet alors de bénéficier d’un bon niveau de chaleur sans dépenser assez de combustible.

Ce système de chauffage est également très pratique grâce aux modèles de pôles programmables. Ils peuvent s’allumer automatiquement et réchauffer la maison pour la rendre agréable dès qu’on rentre des vacances, par exemple. Il est idéal pour passer des soirées d’hiver au chaud, dans un environnement convivial.

Article qui pourrait vous plaire :  Comment installer un climatiseur ? Le guide complet du bricoleur

chauffage bois poêle maison

Chauffage au bois : chaudière ou poêle ?

Si l’on recherche un équipement multifonction pour chauffer la maison et produire de l’eau chaude, il serait idéal d’opter pour une chaudière. Elle serait également plus adaptée à n’importe quel type de maison, contrairement au poêle qui est parfait pour un petit logement sans beaucoup de cloisons. Par ailleurs, pour un rendement plus élevé, il faut opter pour une chaudière qui peut fournir entre 75 et 105 % de la chaleur produite. Il faut cependant acquérir les poêles de dernière génération pour espérer atteindre ce niveau de rendement.

En revanche, pour un meilleur confort d’utilisation, les deux options sont avantageuses, mais le poêle offre un aspect plus convivial et esthétique. Il est en effet possible de voir la flamme vive de cette installation, contrairement à celle de la chaudière. Par ailleurs, pour une option plus écologique, il faut privilégier le poêle qui n’utilise pas de liquide colporteur. Celui-ci est réputé pour être nocif pour l’environnement. Le choix du poêle est également plus adapté pour faire des économies à l’achat. Il faut en effet compter 1 500 à 22 000 € pour une chaudière, contre 1 000 à 5 000 € pour un poêle.

Avec les derniers modèles de poêles, il est possible de programmer l’équipement pour un meilleur confort d’utilisation. De plus, le prix de leur entretien est moins élevé, l’évacuation de la fumée et des cendres se fait aussi facilement. En tenant compte de ces différents avantages et inconvénients que présentent ces deux systèmes de chauffage, il est plus facile de faire un choix adapté à ses besoins.

Pellets vs bûches, lesquels choisir ?

En optant pour un chauffage par les pellets, on bénéficie d’un rendement supérieur d’environ 90 %, contre 75 %, pour les bûches. De plus, avec les pellets, il n’est plus nécessaire d’alimenter régulièrement la chaudière ou le poêle, comme lors de l’utilisation des bûches.

Le chauffage avec les granulés peut donc être utilisé comme un système de chauffage principal alors qu’un équipement à bûches sera considéré comme une option d’appoint. Les granulés ont également un avantage écologique plus considérable que celui des bûches. Ils sont en effet obtenus à partir des déchets industriels.

Précisons toutefois que les bûches ont aussi un caractère écologique, surtout si elles proviennent d’une exploitation durablement gérée. En dehors de cela, leur stockage n’est pas aussi contraignant que celui des pellets et leur prix d’achat est aussi réduit. Le prix d’achat d’une chaudière ou d’une poêle à bûches est aussi nettement moins élevé que celui d’un équipement qui utilise les pellets.

Il s’agit alors d’un investissement raisonnable si on veut faire des économies. Pour finir, le prix d’entretien d’un équipement à pellets se révèle plus cher que celui d’un système à bûche. De plus, la plupart des chauffages aux pellets utilisent l’électricité. Cela signifie qu’en cas de panne, il ne serait plus possible de chauffer son logement.

Article qui pourrait vous plaire :  Comment entretenir une toiture photovoltaïque ?

Maison : les autres critères pour le choix d’un chauffage au bois

En dehors des critères précédemment mentionnés, il faut faire attention à d’autres points au moment de choisir son équipement de chauffage au bois. Il s’agit dans un premier temps de la puissance de celui-ci. Elle varie d’un appareil à un autre, mais elle doit être adaptée à la taille et aux besoins du logement. Un équipement avec une puissance faible aura un rendement inférieur alors qu’avec une grande puissance, on bénéficiera d’un meilleur chauffage. Toutefois, la consommation d’énergie sera plus importante.

En plus de la puissance, il faudra considérer le matériau de fabrication qui doit être idéalement la fonte, même si elle est lourde. Il faut également tenir compte de l’esthétique, mais aussi de la sécurité du système pour éviter les accidents. Il serait aussi idéal d’opter pour un équipement doté d’une bonne capacité de charge pour plus d’autonomie. Pour finir, il faut privilégier les appareils qui offrent plus d’options pour plus de praticité.

énergie coût tarif financement

Conseils pour optimiser l’utilisation de son système de chauffage

Pour bénéficier d’un bon rendement de la part d’un système de chauffage, il faut prendre des dispositions au quotidien. Il s’agit dans un premier temps de veiller à la qualité du combustible utilisé.

Les bois durs comme le hêtre, le chêne et le charme sont les plus recommandés pour une meilleure autonomie. Il faut s’assurer que les combustibles sont toujours secs avant de les insérer dans la chambre de combustion. Cela favorisera la production de chaleur et limitera l’émanation des fumées.

Pour faire le feu, il est conseillé de disposer astucieusement les bûches et d’allumer toujours par le haut pour une meilleure combustion. En revanche, avec une utilisation de pellets, il ne faut pas surcharger l’équipement. Il ne faut pas non plus fermer totalement les entrées d’air de système de chauffage.

Par ailleurs, précisons que plus il y a de suie dans l’appareil, plus il produira de la fumée et consommera davantage de bois. L’entretien régulier du système de chauffage permet donc d’éviter ces problèmes. Pour finir, en cas d’utilisation d’un poêle, il faut prévoir un conduit pour récupérer l’air chaud et des échangeurs pour le distribuer dans les pièces. Cela permet de mieux profiter de son chauffage.