Tout ce qu’il faut savoir sur les charpentes en bois

146
Tout ce qu’il faut savoir sur les charpentes en bois

La charpente en bois est d’un élément fondamental pour la construction d’édifices. En effet, cette ossature est soumise à plusieurs normes en ce qui concerne son utilisation, son essence, sa résistance et les différents modèles.

Les charpentes en bois présentent une pléthore d’avantages comme son esthétisme et son rôle écologique. Découvrez alors ce qu’il y a à savoir sur charpentes en bois. Zoom sur notre petit guide personnalisé.

Qu’est-ce qu’une charpente en bois?

La charpente est une structure composée de différentes pièces comme les pannes, les chevrons les fermes. Ces derniers détermineront l’angle de pente de toit et son poids. Comme vous l’aurez sans doute deviné, les charpentes en bois servent avant tout à soutenir la toiture.

Installées au-dessus des murs porteurs, elles agissent comme des isolants pour les maisons. Leurs types d’assemblage se comptent au nombre de 3 : le bois lamellé-collé, le contrecollé et l’abouté.

Par ailleurs, la charpente en bois comporte 5 éléments, dont les voliges, les litaux, les chevrons, les pannes et les fermes. Ces 5 éléments sont interdépendants. En effet, les pannes assurent deux rôles, notamment elles relient les fermes entre elles et servent de support aux chevrons ainsi que les litaux.

De forme horizontale, on peut avoir des pannes faîtières, ventrières ou sablières. En ce qui concerne les chevrons, ils servent surtout à repartir la surcharge pondérale du toit sur ces pannes.

Quant aux litaux, ils sont placés perpendiculairement de façon à supporter le poids de la couverture. Il est possible de les remplacer par les voliges.

Pourquoi avoir une charpente en bois ?

Avoir des charpentes en bois soulève de nombreux avantages tels que leur robustesse. Les charpentes en bois traditionnels sont réputées pour leur longévité. D’ailleurs, plusieurs infrastructures architecturales d’antan en témoignent.

avoir une charpente en bois

Toujours dans l’optique de l’aspect traditionnel, ces charpentes représentent un atout majeur pour les lotissements en vente. Outre le fait qu’ils soient d’un esthétisme incomparable, elles jouent un rôle prépondérant pour l’environnement. En vérité, le bois en lui-même présente un caractère recyclable et n’affecte en rien le système énergétique de la planète. Les charpentes en bois résistent aux flammes bien plus que celles en métal ou industrielles.

En dehors de ces beaux éloges, les charpentes en bois traditionnel présentent quelques inconvénients en commençant par le prix. Il n’est pas sans dire que leur tarif est exorbitant. Cela peut se comprendre, car la mise en œuvre de cette structure est longue. De plus, ce type de charpente requiert énormément de bois en raison de leur assemblage.

Quand bien même le bois traditionnel est d’une beauté incommensurable, son entretien est une tout autre histoire. En effet, pour qu’il garde sa noblesse, il lui faut un traitement plus que régulier. De plus, c’est une matière organique. Donc, il n’est pas à l’abri des nuisibles et des champignons. En cas de construction ou de rénovation, les travaux doivent être effectués par des professionnels. Ce qui représente un coût supplémentaire au tarif.

Les différents types de charpentes

Il existe plusieurs types de charpentes en dehors de celles en bois traditionnel qui revêt différentes essences telles que le chêne, épicéa ou le bois de châtaignier. Vous pouvez trouver :

La charpente industrielle

Énormément sollicité par les constructeurs, ce type de charpente est adapté pour les résidences contemporaines. D’une part, elle peut supporter des murs fragiles, d’autre part, elle est abordable. Aussi nommée, charpente à fermette, elle est plus légère que la charpente en bois traditionnel.

À part son aspect moins raffiné, la charpente industrielle possède un bon rapport qualité-prix. Elle est également célèbre pour sa qualité d’isolation. Ne vous fiez pas à son apparence frêle, elle possède une excellente répartition de poids. Le seul bémol est qu’elle ne résiste pas au feu et qu’elle n’est pas adaptée aux combles.

Le prix d’une charpente industrielle varie de 45 € et 60 € le m2.

La charpente pour une toiture plate

La charpente toit plat ou en béton est reconnaissable par l’angle d’inclinaison de la pente qui est de 2 à 15°. Ce type de charpente présente de nombreux avantages comme son design et sa solidité.

De plus, l’espace vacant entre le toit et la charpente peut constituer une pièce à part entière comme une terrasse. Mis à part sa légèreté, la charpente en béton est personnalisable. Elle peut être recouverte d’ardoises ou de tuiles. Le béton ne nécessite pas d’entretien particulier. Son tarif se situe entre 30 € et 50 € le m2.

Les différents types de charpentes

La charpente métallique

La charpente métallique est présente dans les locaux industriels comme les entrepôts ou les hangars. Elle commence à s’inviter dans les maisons en raison de ses multiples avantages. Tout d’abord, la charpente en métal est personnalisable. En d’autres termes, vous pouvez la modeler en fonction de votre toiture. Rapide à installer, elle ne nécessite pas d’entretien. Son prix est de 35 € et 45 € le m2.

Le traitement de la charpente

Le traitement de charpente est une étape fondamentale  pour la maison. D’abord, elle assure le maintien de la toiture et l’embellissement de la résidence. Donc, il est impératif de vérifier régulièrement l’état de vos charpentes. Si par mégarde la vérification n’est pas correctement faite, une déformation de la structure peut se manifester et menacer votre sécurité.

Si votre charpente est trop endommagée, vous devez alors procéder à une rénovation qui vous coûtera plus cher. D’ailleurs, la loi elle-même exige des traitements de charpentes selon le décret 2006-591 et les articles L 112-17 ainsi que  R 112-2 à 4. Tout rejet de ces conventions est passible d’une amende de 45 000€.

Les différents types de traitements

Le traitement préventif

Ce type de  traitement contre les insectes xylophages peut être fait lorsque la charpente n’est pas encore infestée. Si votre charpente a plus de dizaines d’années, le traitement préventif est une solution judicieuse. Pour ce type de traitement, l’idéal est de faire appel à un professionnel, car il s’orientera plus sur l’aspect technique. Il faut également souligner qu’il est abordable.

Le traitement curatif

Le traitement curatif d’une charpente vise à injecter un produit dans le cœur de bois. L’injection est toujours suivie d’une pulvérisation d’insecticide pour amenuiser la prolifération. Ce type de traitement est réservé aux charpentes déjà infestées.

En même temps, c’est un traitement complexe. Il faut avant tout cibler les parties gravement attentes. En fonction du diagnostic effectué par l’expert, soit il l’enlève, soit il procède à une rénovation partielle. Le prix d’une rénovation partielle se situe entre 50 et 100€. Si vous souhaitez une rénovation complète, il faudra compter 250 à 500€ le m2.

À la base, la charpente d’une résidence neuve est déjà traitée et cela peut durer jusqu’à 10 ans. Cela n’empêche pas un petit contrôle de temps à autre. Au-delà de ces 10 ans, il est plus que nécessaire d’effectuer cette vérification et le traitement préventif est une obligation.

étapes de traitement d’une charpente

Les étapes de traitement d’une charpente

Un bon traitement d’une charpente en bois passe d’abord par un diagnostic. Cette procédure est primordiale, car elle permet de déterminer le genre d’insecte à combattre et des produits anti-xylophages qui s’imposent.

Bien que l’intervention requière un professionnel, vous pouvez dans un premier effectuer quelques petites vérifications. Vous pouvez par exemple repérer la sciure de bois au sol ou exercer une légère pression à l’aide d’un objet pointu sur la charpente.

Une fois l’inspection faite, le traitement de la charpente peut commencer. Il faut savoir que cette dernière se segmente en 6 étapes.

La première étape vise à nettoyer le bois de charpente. Pour ce faire, il est possible d’utiliser une brosse pour éliminer la sciure. Cette étape est importante, car elle favorise la pénétration des produits. Le deuxième consiste à percer des trous de 10 mm en quinconce tous les 30 à 30cm. Ces trous ne doivent pas dépasser les 2/3 de profondeur.

Pour la troisième étape, il faut également percer les chevrons tous les 50 cm. Ensuite, il faut également poser les buses à injection et y introduire les produits jusqu’à débordement. Pour les parties inaccessibles, il est possible d’utiliser un pinceau. La dernière étape se caractérise par la pulvérisation d’insecticide.

Prix de la pose d’une charpente

Concernant le prix de la pose d’une charpente, le devis dépendra notamment du type de charpente souhaité, de l’essence choisie, des dimensions et éventuellement de la main-d’œuvre. Ceci étant, la main-d’œuvre est estimée à 60 et 80 € par m2 et la pose varie de 30 à 100€.

En résumé, que ce soit une charpente en bois, en métal ou en béton, c’est un des éléments les plus importants dans la structure d’une maison. Avec  la charpente en bois traditionnel, non seulement elle vous garantit l’authenticité, mais aussi la robustesse.

Malgré le montant de son devis conséquent en regard de sa confection, cette charpente donne un certain cachet à votre intérieur. Cela dit, elle nécessite un entretien régulier. Pour ce qui est de son traitement, il y a le traitement préventif et curatif. Pour cette intervention, vous devez faire appel à un professionnel.