BricolageOutils et équipements

Les différents types de soudage à l’arc

Rate this post

Le soudage à l’arc électrique est un procédé courant dans l’industrie. Utilisé également par les bricoleurs avertis, c’est le moyen idéal d’assemblage permanent de pièces en métal. Peut-être avez-vous déjà réalisé des soudures ?

Mais savez-vous qu’il existe plusieurs techniques de soudage à l’arc, chacune ayant ses avantages et ses inconvénients ? Dans cet article, je vous présente les techniques TIG, MIG/MAG et Plasma, afin que vous puissiez choisir la méthode qui convient le mieux à vos projets. Alors, prêts à découvrir différents types de soudage à l’arc ?

Le principe commun aux différents types de soudage à l’arc

Le soudage consiste à assembler des pièces métalliques en les faisant fusionner. Le résultat est d’une grande solidité et donne une pièce continue. Pour obtenir la fusion, il est nécessaire d’atteindre des températures très élevées.

La chaleur nécessaire est obtenue à l’aide d’un générateur électrique qui produit un arc entre les pièces à souder et une électrode. La zone est protégée par une atmosphère gazeuse ou par un flux. Cette opération génère une lumière vive, des étincelles et une chaleur intense.

L’électrode de soudage est constituée, le plus souvent, d’un métal d’apport qui, une fois fondu, relie les pièces entre elles. Elle se présente sous la forme d’une baguette en métal enrobée d’un produit qui facilite la fusion.

Les procédés TIG, MIG/MAG ou plasma ont chacun leurs points forts. Le type de technique de soudage à l’arc utilisé est choisi selon la nature des matériaux à assembler.

Le soudage par procédé TIG

Le procédé de soudage à l’arc TIG (Tungsten Inert Gas) utilise une électrode en tungstène réfractaire. Cette technique protège, à l’aide d’un gaz inerte, le bain de fusion, le métal d’apport et la pièce à souder.

Article qui pourrait vous plaire :  Astuces pour le branchement d’un bouton poussoir sans télérupteur

différents types de soudage à l’arc

Ce processus de soudage sous flux gazeux peut être réalisé avec ou sans ajout de métal d’apport. Le gaz inertiel est généralement de l’argon pur ou des mélanges. Il est important de noter que le soudage se pratique avec un équipement de protection adapté.

Les avantages du poste de soudage TIG sont :

  • La qualité des cordons de soudage obtenue ;
  • le nettoyage des pièces simplifié en cas d’absence de métal d’apport ;
  • l’utilisation au choix en mode manuel, automatique, ou robotique ;
  • le réglage fin des paramètres pour une meilleure maîtrise du procédé ;
  • les déformations limitées (car le soudage TIG est un procédé à faible densité d’énergie).

Les inconvénients sont :

  • Le procédé TIG ne soude que les pièces d’épaisseurs faibles à moyennes.

Le soudage par procédé MIG/MAG

Les procédés de soudage MAG (Metal Active Gas) ou MIG (Metal inert Gas) sont des techniques de soudage manuel, automatique ou robotique sous protection gazeuse. Le gaz peut être oxydant et réagir avec le métal en fusion (MAG) ou inerte sans interactions (MIG).

L’électrode se présente sous la forme d’un fil qui sert de métal d’apport. Elle peut être massive ou enrobée. Sous la chaleur de l’arc, des gouttes de métal fondu se forment à l’extrémité du fil et sont projetées dans le bain de fusion, protégées par le gaz. Le mélange gazeux est choisi en fonction des métaux assemblés.

Les avantages du procédé MIG/MAG sont :

  • La capacité à souder de très nombreux métaux et alliages ;
  • La productivité : l’électrode fait office de métal d’apport et permet une vitesse élevée d’exécution ;
  • Le choix de l’épaisseur : le poste MIG/MAG peut souder des pièces fines ou épaisses ;
Article qui pourrait vous plaire :  Peindre un meuble en bois effet vieilli, les meilleures astuces

Les inconvénients sont :

  • La technicité : il est nécessaire d’être formé pour maîtriser les paramètres de réglage et les consignes de sécurité ;
  • Les difficultés d’utilisation en extérieur, car le procédé nécessite un environnement stable et un poste de travail adapté.

Le soudage plasma

Le procédé de soudage plasma est une technique de soudage très élaborée, qui donne des résultats de qualité professionnelle. Il utilise un gaz plasmagène, pour la génération de l’arc plasma, associé à un gaz inerte de protection, dit gaz annulaire.

Les avantages du soudage plasma sont :

  • La rapidité d’exécution avec une excellente pénétration ;
  • l’utilisation des postes de soudage essentiellement en mode automatique ;
  • l’épaisseur soudée de 2 à 8 mm sur de l’acier allié et jusqu’à 10 mm sur de l’acier pur ;
  • l’extrême précision du cordon de soudure.

Les inconvénients sont :

  • Sa complexité d’utilisation ;
  • les consommables, il nécessite 2 gaz ainsi que des métaux d’apport.

Envie de réaliser des soudures à l’arc ? N’hésitez plus ! Les différents procédés de soudage TIG, MIG/MAG et Plasma, vous offrent des possibilités infinies pour réaliser vos projets de soudure.

Que vous en ayez besoin pour votre métier ou que vous soyez un bricoleur talentueux, vous pouvez vous initier et créer des pièces de métal solides et durables. Alors, commencez dès maintenant à explorer les possibilités du soudage à l’arc et laissez votre créativité s’exprimer.

Oh bonjour 👋 Ravi de vous rencontrer.

Inscrivez-vous pour recevoir chaque mois du contenu génial dans votre boîte de réception.

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page