Comment calculer un tableau d’amortissement ?

24
comment calculer un tableau d'amortissement

Le prêt bancaire s’avère la meilleure alternative pour financer des travaux de construction, des achats de moyens de transport, des études ou encore d’autres projets importants. L’emprunteur s’engage généralement au remboursement du crédit, mais aussi au paiement des intérêts. Les établissements bancaires proposent un document utile pour aider l’emprunteur à réaliser le bon calcul tous les mois : le tableau d’amortissement.

Qu’est-ce que le tableau d’amortissement ?

Le tableau d’amortissement figure parmi les documents incontournables lors de la demande d’un crédit immobilier ou encore d’un crédit à la consommation. Il s’agit d’un échéancier qui inscrit le capital amorti, le capital restant dû et le montant des intérêts bancaires. Sans oublier la part d’assurance.

La banque envoie tout d’abord le document avant de signer le contrat de prêt. Les chiffres y inscrits permettent à l’emprunteur de prendre la bonne décision. Puis, lorsque les fonds sont débloqués, le tableau d’amortissement est expédié tous les mois à l’emprunteur. Ce dernier aura ainsi les chiffres exacts sur le remboursement déjà effectué et le reste à payer pour le créancier.

Selon l’article L312-8 du Code de la consommation, l’établissement bancaire devrait fournir le premier tableau d’amortissement dès son acceptation de la demande de prêt. Lorsque l’emprunteur est soumis à un crédit à taux variable, une simulation des intérêts bancaires sera au rendez-vous.

En quelques mots, les avantages du tableau d’amortissement se résument à :

• L’obtention des informations financières à jour sur l’évolution du remboursement ;
• Le calcul clair des frais prélevés par la banque et les assurances ;
• La part du capital restante afin de solder la totalité de ce montant à l’instant T.

Méthodes de calcul d’un tableau d’amortissement

Alors que vous souhaitez demander un crédit à la consommation ou un crédit immobilier, il est important de savoir comment calculer un tableau d’amortissement.

Vous devez tout d’abord rassembler les informations suivantes :

• Durée du crédit (mois)
• Mensualité de remboursement
• Taux de l’emprunt
• Capital amorti
• Reste dû

Vous aurez ainsi 5 colonnes. Il est important de savoir que le taux de l’emprunt (TAEG) rassemble à la fois l’intérêt débiteur, l’assurance emprunteur et divers frais annexes. La banque prélève généralement un frais de dossier et de garantie.

Faites référence au cas suivant, d’où l’emprunt de 150 000 € à rendre en 20 ans. Si le TAED est de 1,10% et la mensualité de 697 €, le capital amorti sera de 559 € pour le premier mois. Le reste à rembourser s’avère de 149 441 €. Continuez ainsi de suite le calcul jusqu’au moins 240.

Quelles situations nécessitent la présentation du tableau d’amortissement ?

Le tableau d’amortissement n’est pas uniquement utile pour repérer l’avancement du paiement des dettes. Ce document permet de tenter une nouvelle demande de prêt. Pour cette option, il faut présenter le tableau au créancier. Il en est de même en cas de surendettement. Une fois que vous envisagez de faire recours à un crédit bancaire, vous avez intérêt à maîtriser comment calculer un tableau d’amortissement.

Dans le cas où vous optez pour une certaine négociation de votre prêt actuel, la banque fournira un nouveau tableau d’amortissement.

comment calculer un tableau d'amortissement

Quels sont les différents types d’amortissement ?

Le taux d’intérêt prélevé par l’échéancier peut varier en fonction du type d’amortissement. Découvrez 4 choix possibles.

Amortissement “in fine”

Ce type d’amortissement désigne le remboursement du capital à la dernière échéance. Les mensualités concernent uniquement les intérêts et la prime d’assurance.

Amortissement progressif

Ce système consiste à réviser le montant dû lorsque les intérêts bancaires diminuent. Autrement dit, la charge d’amortissement augmente chaque année.

Amortissement constant

Cet amortissement engage l’emprunteur à rembourser la même somme tous les mois, et ce, jusqu’à l’échéance du prêt. Par contre, une diminution progressive des intérêts. Le part d’intérêt s’avère ainsi variable.

Amortissement exceptionnel

Également appelé amortissement accéléré, il concerne les entreprises qui souhaitent se lancer des investissements liés au bon développement de leurs activités. Ce qui est accordé par l’administration fiscale. L’intervention d’un expert-comptable s’avère incontournable pour la prise en main du dossier.

Comment obtenir un crédit immobilier ?

Monter un dossier de crédit immobilier s’avère obligatoire. Vous aurez à contacter votre établissement bancaire pour demander les pièces justificatives nécessaires. En règle générale, préparez quelques documents basiques :

• Une copie certifiée de la pièce d’identité ou du passeport
• Un certificat de résidence de moins de 3 mois (avec quittance de loyer pour les locataires)
• Un justificatif de situation familial
• Un certificat de travail, avec un bulletin de paie du dernier mois.

Il est bon de savoir que le délai de remboursement d’un crédit immobilier s’avère de 25 ans. En ce qui concerne la mensualité, elle devrait représenter 33 à 35 % de vos revenus mensuels, tout en considérant les charges. La capacité de remboursement est ainsi calculée suivant cette formule :

[ Total des revenus x taux d’endettement – charges ].

Nous espérons que cet article vous a été utile et vous a permis de savoir comment calculer un tableau d’amortissement, quelque chose d’important à savoir surtout si vous envisagez de demander un crédit immobilier.