Poser du carrelage sur du carrelage, comment faire

225
Poser du carrelage sur du carrelage

Refaire la décoration de sa maison est idéal pour se sentir chez soi. Votre carrelage commence à se faire vieux et vous souhaitez en changer ? L’idée de casser tout votre sol et d’en faire un nouveau peut freiner plus d’un bricoleur.

Heureusement, il est maintenant possible de poser du carrelage sur du carrelage. En plus d’être un véritable gain de temps, cela vous permet de faire de véritable économie. Cette méthode est simple et vous n’avez pas besoin de faire venir des artisans, c’est à la portée de tous.

Pour que cela se fasse au mieux, il faut tout de même suivre des instructions précises, que nous allons énumérer dans cet article.

Calculez la surépaisseur

Lorsque l’on pose un carrelage, il faut faire très attention à la surépaisseur du sol. La raison est simple, si votre carrelage est trop épais, vous ne pourrez plus fermer ni ouvrir les portes. Pour éviter ce désagrément, vous devez avoir un espace d’au moins un centimètre et demi entre les portes et le sol. Le carrelage ne fait jamais plus de 0,5 centimètre, vous devrez donc mettre des couches de colle très fines.

Si l’espace n’est pas bon, il vous suffit de raboter les portes. Pensez bien que vous ne pouvez faire ce genre de travaux que si vous êtes propriétaire ou si vous avez l’autorisation de son locataire. Une fois le calcul fait, les travaux peuvent commencer.

Préparez le sol

La préparation du sol en amont sert à ce que la colle tienne correctement et à ce qu’il n’y ait pas de carrelage en mauvais état sous le nouveau. Des dalles cassées dessous fragilisent les neuves.

préparation du sol en amont

Testez le sol

Pour tester le sol de manière rapide et efficace, il suffit de mettre des coups de mortier sur chacune des dalles. Rien ne sert de frapper fort, si une dalle est fragilisée ou qu’elle est décollée, vous le sentirez directement.

Les dalles qui se sont décollées doivent être recollées. Pour cela, retirez-les une à une, grattez la vieille colle jusqu’à ce qu’elle parte, appliquez-en une nouvelle et recollez les dalles.

Une fois toutes les dalles bien fixées, examinez-les et cherchez les éclats, les fissures et tous les trous dus à l’usure. Si vous en repérez, rebouchez-les avec du mortier-colle. Vous n’avez pas besoin d’être extrêmement minutieux, mais le sol doit être parfaitement plat avant de passer à la suite. Nettoyez toutes les traces de colle avec une éponge ou un tissu mouillé. Lorsque cette étape est terminée, laissez sécher avant de passer à la suivante.

Nettoyez le sol

Pour que la colle tienne, le sol doit être propre. En effet, la colle est beaucoup moins résistante lorsqu’elle est appliquée sur une surface sale. Commencez par polir votre sol pour enlever tous les traitements que les carreaux ont pu subir au cours des années. Vous pouvez également les poncer, mais attention ! Le grammage du papier ne doit pas être trop abrasif, il ne doit pas dépasser 100.

Lors de cette étape, vous allez mettre de la poussière partout. Il faudra aspirer le sol de manière optimale. Le but est d’enlever tous les restes de mortier-colle ainsi que la poussière accumulée. Après cela, passez la serpillère avec un savon classique. Il ne doit y avoir ni détergeant, ni cire dans votre produit.

Le savon de Marseille fera parfaitement l’affaire par exemple. Insistez bien sur les joints, pour que ces derniers soient décrassés. Lorsque le sol est propre, il faut le rincer jusqu’à ce que l’eau soit claire. Ainsi, vous éliminez tous les résidus de produits. Votre sol est fin près pour accueillir son nouveau carrelage.

Posez les carreaux

La pose des carreaux n’est pas trop compliquée, mais pour qu’elle dure, il faut choisir le bon matériel. Le carrelage choisi dépend de vos goûts et de vos moyens, néanmoins ne lésinez pas sur la qualité de la colle, qui bien appliquée peut tenir une vie !

Posez les carreaux

Bien choisir la colle

Si vous désirez poser du carrelage dans une pièce humide (salle de bains, toilettes, cuisine), vous devez choisir une colle et des joints époxy. Les composants de la colle permettent de résister à une eau stagnante.

Dans le cas où vous poseriez du carrelage au mur, il faudra prendre un adhésif mural double face. Enfin, pour une pose extérieure, privilégiez le mortier colle, qui résiste aux intempéries. Vous pouvez également vous en servir en intérieur, mais cette colle est très épaisse, il faut l’utiliser avec parcimonie.

Coller carreau par carreau

Vous êtes arrivé à l’étape de la pose du sol. L’application se fait carreau par carreau. Déposez une couche de colle sur le nouveau carreau et une sur l’ancien. Les deux couches doivent être très fines.

Entre chaque carreau, il faudra laisser un espace d’environ 0,5 millimètre pour les joints. Sachez que la finesse du joint est sans importance, mais plus elle est fine, plus c’est joli. En revanche, si vous ne laissez pas d’espace pour les joints, le carrelage ne tiendra pas sur les joints.

À chaque carreau posé, vérifiez le niveau avec le carreau précédent. Votre sol doit toujours être à niveau. Une fois fini, laissez sécher 24 heures.

Faire les joints

Il n’y a aucune restriction quant au choix de la couleur de votre joint, néanmoins pour des questions esthétiques, on le rapproche en général de la couleur du carrelage. Sachez également que le joint rétréci au séchage, pensez à en mettre plus qu’il n’en faut. Le joint doit être posé avec une raclette. La matière est du mortier à joint, il faut l’appliquer avec une raclette.

Munissez-vous d’une éponge spéciale pour nettoyer, carreau par carreau, tout le mortier à joint que vous laissez à côté, sans faire de trou dans l’espace dédié au joint.

Laissez sécher

Après quelques heures de sèche, vous pourrez circuler furtivement dans la pièce, mais pour un temps de séchage optimal, il vaut mieux attendre 24 à 48 heures. Après ce temps de pause, il faudra nettoyer minutieusement toutes les taches présentes sur les carreaux avec un chiffon.