Appliquer des enduits de rebouchage et plâtre comme un professionnel

69
Appliquer des enduits de rebouchage et plâtre

Vous avez fait un trou dans votre mur, et vous êtes à la recherche d’une solution pour ne pas vous faire enguirlander par votre conjoint ou par votre propriétaire ? Vous êtes au bon endroit, et dans cet article, vous allez rapidement découvrir comment appliquer des enduits de rebouchage comme un professionnel.

Enduits de rebouchage ou plâtre ?

Avant même de vous expliquer comment reboucher votre trou, vous devez savoir quel type d’enduit utiliser. En vérité, cela dépendra principalement de la taille du trou. S’il est petit (cheville arrachée ou punaise trop épaisse) un simple enduit de rebouchage suffira.

Par contre, si votre trou est dû à une mauvaise chute ou à un meuble, il faudra appliquer du plâtre. Les deux produits sont sensiblement les mêmes. Leur conditionnement diffère puisque le plâtre est pour la plupart du temps en peau. Certains pots de plâtre sont prêts à l’emploi, dans d’autres, il faudra rajouter de l’eau.

C’est à vous de choisir ce qui vous convient le mieux, le tout étant de suivre les instructions du paquet. Prenez tout de même bien soin de choisir le bon plâtre, c’est-à-dire, l’enduit de lissage, voire l’enduit de ciment si le trou est énorme. Ne prenez pas de l’enduit de chaux qui lui sert à enduire un mur en pierre.

Sachez que si vous choisissez un enduit à faire vous-même à base d’eau et de poudre, le temps de séchage sera moins long qu’avec un enduit prêt à l’emploi. C’est donc à vous de voir ce qui vous arrange le plus.

Les étapes pour reboucher vos trous comme des professionnels

Une fois que vous aurez choisi votre enduit de rebouchage, vous pourrez passer à la pratique. Il faut savoir que dans les deux cas, la technique est similaire. Respectez seulement certaines étapes clés pour qu’il n’y ait plus aucune marque de votre incident.

reboucher vos trous comme des professionnels

Lissez au maximum la surface

Avant d’appliquer votre produit, vous devez lisser la surface. Si ce n’est qu’un trou de cheville, vous n’avez pas besoin d’égaliser le trou, passez uniquement un peu de papier à poncer et dépoussiérez la surface.

En revanche, si le trou est plus conséquent, à l’aide d’un cutter, découpez autour pour que la surface devienne plus nette. Coupez très légèrement. Si votre mur n’est pas en placo, que c’est un mur plein, ne coupez rien, passez seulement un coup de papier à poncer.

La surface semble prête, vous pouvez enduire

Pour reboucher une petite cavité ou une légère fissure, il suffit de remplir l’espace avec votre enduit. Il est souvent conditionné dans une petite bouteille, avec un bouchon prévu pour faciliter le rebouchage.

Rattrapez le plus de matière pour que la surface soit la plus lisse possible, puis laissez sécher le temps qu’il faut. En fonction de l’enduit, le temps de séchage peut être différent, mais comptez en moyenne huit heures.

Pour reboucher une cavité plus grosse, vous aurez besoin d’une spatule et de votre pot de plâtre. Le plâtre doit d’abord être posé sur la spatule, puis dans le trou, de la même manière que vous feriez des joints.

C’est la meilleure solution pour que le rendu soit professionnel. Si vous n’avez pas cette spatule, il est impossible d’avoir un rendu lisse. On verra toujours la marque de l’impact. Si ce dernier est très gros, vous devrez changer la spatule pour une truelle. Ce sera plus simple pour vous.

Une fois sèche, poncez la surface

Cette étape est indispensable avant de repeindre votre mur. Il faut que vous lissiez la surface pour qu’il n’y ait plus aucune démarcation entre le trou et le mur. Il est assez difficile de poncer du plâtre lorsque ce dernier est totalement sec.

C’est la raison pour laquelle nous vous conseillions, à l’étape précédente, de rattraper le plus de produit possible lorsque vous comblez le trou. Pour le ponçage, optez pour un papier ou une éponge à poncer de 80 g.

Si vous n’avez presque rien à poncer et que votre mur est presque prêt à être peint, vous pouvez utiliser une éponge de grammage 180. En revanche, évitez les ponceuses électriques pour le rebouchage d’un enduit, surtout si vous n’êtes pas un pro du bricolage. Vous risquez d’abîmer des zones qui ne l’étaient pas à l’origine.

Une fois sèche, poncez la surface

Dernière étape, la peinture

Le trou est bouché, il ne reste plus aucune trace de votre incident. Enfin quasiment, puisque vous n’avez pas encore peint la surface. S’il s’agissait d’un impact de cheville, vous n’êtes pas obligé de repeindre, notamment si vous vous apprêtez à refixer quelque chose.

En revanche, supposé que votre trou était assez conséquent, il y a fort à parier que vous avez une démarcation entre la couleur du mur et celle de votre enduit. La seule solution est donc de peindre.

Pour cette étape et pour un rendu optimal, vous devez repeindre totalement le mur. Il ne sera pas nécessaire d’appliquer plusieurs couches si vous restez sur le même ton. En revanche, si vous choisissez une couleur autre que celle de votre mur actuel, respectez les indications mentionnées sur le pot.

Le blanc que vous venez d’appliquer se révèle sûrement bien plus éclatant que le reste de vos murs. Si vous en avez le courage, profitez de cette situation pour repeindre complètement votre maison.

Et, pour les murs en crépi, cela se passe comment ?

Pour reboucher un mur en crépi, il faut tout d’abord respecter toutes les étapes mentionnées précédemment. Avant la peinture, mais après le ponçage, une étape diffère. Pour apporter ce côté crépi à votre mur, vous devez prendre de l’enduit de rebouchage, le même qui vous a servi à reboucher votre trou.

Appliquez seulement une couche fine de cet enduit avec une éponge quelconque. Pendant l’application, vous devez tapoter et non lisser la surface. Ainsi, vous apporterez un effet de crépi à votre mur.

Le crépi a souvent tendance à s’effriter avec le temps, n’hésitez pas à englober une surface plus large que votre trou, pour renforcer l’ancien crépi et alors, favoriser sa tenue. Vous pouvez ensuite peindre le mur si cela est nécessaire.