Quelques conseils et explications pour mieux choisir votre monte-escalier

243
mieux choisir votre monte-escalier
Rate this post

Pour les personnes à mobilité réduite ou en situation de handicap, le monte-escalier se présente comme le moyen de locomotion le plus adapté. Ainsi, l’engouement observé autour de ce produit entraine une diversité d’offres sur le marché.

Face à cette situation et à la méconnaissance d’un marché en plein essor, apparaissent les difficultés pour faire un choix avisé. Cependant, le présent article sert de guide pour le choix d’un monte-escalier adapté.

Quelles sont les raisons d’opter pour un monte-escalier ?

En effet, pour les personnes qui en ont besoin, le monte-escalier présente de nombreux atouts. Ainsi, le tout premier avantage qu’il offre est qu’il permet d’éviter le déménagement ainsi que toutes les obligations qui y sont liées.

Il s’agit par exemple d’éviter de faire des dépenses supplémentaires, ou de devoir perdre du jour au lendemain des habitudes acquises après plusieurs années. Le monte-escalier offre également la possibilité à ces personnes en situation de handicap de conserver une certaine autonomie, et de ne pas dépendre d’aides extérieures.

En effet, une situation de dépendance peut s’avérer désagréable à la longue. Pour finir, en faisant l’option d’installer un monte-escalier, l’on opte pour un moyen déplacement sécurisé.

Connaissez-vous les différents types de monte-escaliers ?

Avant de faire un choix avisé, il est indispensable de savoir qu’il existe différents types de monte escalier prix, des besoins, du physique. Cependant, sur le marché, voici les plus fréquents :

Article qui pourrait vous plaire :  Comment concevoir une salle de bain italienne complète chez vous ?

Le monte-escalier électrique

En tant qu’appareil le plus populaire, le monte-escalier électrique est principalement conseillé aux personnes en situation de mobilité réduites. Il se compose d’un rail fixé sur les escaliers, et d’un fauteuil confortable qui est directement monté sur les rails.

Le monte-escalier à plateforme

Cet équipement est plus adapté aux personnes qui se déplacent habituellement en fauteuil roulant. En effet, ceci est dû au fait qu’il est directement fixé sur la plateforme mobile ayant une capacité de charge de 250kg.

Le mini ascenseur

Différent des ascenseurs habituels, ce dernier n’est rien d’autre qu’une version réduite des ascenseurs traditionnels. L’équipement est plus adapté aux personnes pour qui se déplacer devient un véritable casse-tête. Toutefois, il est facile d’utilisation, et de surcroît très pratique.

La chaise élévatrice

Cet équipement se distingue des autres grâce à son point de fixation. En effet, il s’accroche au plafond, et est disponible en différentes versions, de sorte à s’adapter à la mobilité du bénéficiaire.

À quelle aide financière prétendre pour l’installation de sa monte-escalier ?

L’installation d’un monte-escalier peut rapidement occasionner de grosses dépenses. En effet, le coût d’un monte-escalier dépend de plusieurs facteurs tels que le modèle choisi, le coût d’installation, etc. Cependant, il existe des aides financières qui permettent de réduire la facture. Il s’agit par exemple de l’octroi d’un crédit d’impôt à 25%, mais sous certaines conditions comme :

Article qui pourrait vous plaire :  Pourquoi choisir un climatiseur mobile silencieux ?

• Pour une personne les coûts de travaux ne doivent pas dépasser les 5000 euros, et pour un couple la limite est de 10 000 euros ;

• L’installation doit se faire dans la demeure du demandeur d’aide financière ;

• De l’achat à la mise en place, toutes les démarches doivent se faire dans la même entreprise ;

• Le bénéficiaire ne doit pas être imposable, ni posséder des impôts supérieurs au crédit.

Par ailleurs, il existe d’autres aides comme l’aide de l’ANAH (Agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat). Celle-ci stipule que cette agence paiera une partie de la facture à condition que le bénéficiaire dispose de revenus modestes. Aussi, les habitations de 2 ans et moins bénéficieront d’une réduction de 5,5 % sur la TVA.