Isoler un mur intérieur sans perdre de place : nos meilleures astuces

24
le conjoint survivant peut il vendre sa maison

Beaucoup de foyers se lancent actuellement à l’isolation de leur mur intérieur dans le but de retrouver du confort. Il faut savoir que le coût lié aux travaux est moins cher. Pourtant, certains foyers ont peur de se lancer vu qu’elle fait souvent perdre de la place. Pour éviter cette situation, il est primordial de retenir certaines précautions. Voici quelques astuces pour isoler un mur intérieur sans perdre de place.

Respecter la règlementation en vigueur

La règlementation qui s’applique sur l’isolation de mur intérieur met en évidence l’économie d’énergie des logements neufs afin d’augmenter leur performance énergétique. Cette règlementation est plutôt exigeante puisque la consommation d’énergie présente un risque sur l’écologie. Selon les normes RT 2020, la consommation liée au chauffage doit être de 12 kWhep/m2 au maximum tandis que la résistance thermique doit dépasser les 2,8 m².K/W.

Savoir préparer le mur à isoler

La préparation du mur à isoler et de la pièce est incontournable pour obtenir un résultat de qualité. Concernant le mur intérieur, s’il est enveloppé de papier peint, il faut tout de suite l’enlever. En effet, il est susceptible d’évacuer de l’humidité.

Quant au mur extérieur, il a besoin d’être étanche à l’eau de pluie pour éviter les problèmes d’humidité dès l’installation du nouvel isolant.

Mis à part le mur, il faut également considérer l’étanchéité à l’air de la maison et les joints des fenêtres. Pour cela, l’étanchéité ne doit pas être discontinue afin d’augmenter l’efficacité de l’isolation.

N’oubliez pas de contrôler les ponts thermiques pour éviter les problèmes d’isolant sur un mur.

Procéder au contrôle de la conductivité thermique de l’isolant

Optez plutôt pour un matériau à forte conductivité thermique pour réduire la perte d’espace. Vous n’avez pas besoin d’élever la densité du produit isolant pour compléter les pertes thermiques.

Utiliser des isolants sous-vides

Un isolant sous-vide possède une épaisseur de 3 cm et une conductivité thermique située entre 0,0042 à 0,005 W/m.K. Il se distingue par sa performance. On l’appelle aussi « panneau isolant sous vide (PIV).

Pour vous donner de la précision, 1 cm de VIP est équivalent à 9 cm de laine de verre.

isoler un mur intérieur sans perdre de place

L’importance des panneaux minces

L’utilisation de panneaux minces maintient une bonne étanchéité et fait en sorte de ne pas augmenter l’épaisseur d’un isolant conventionnel. Ils présentent également l’avantage de solidifier des murs. On le reconnaît par ses feuilles réfléchissantes.

Les méthodes d’isolation pour gagner de la place

Le choix de la méthode d’isolation contribue à économiser de l’espace dans votre logement. De plus, les résultats sont différents selon la méthode choisie.

L’application de panneaux

Cette méthode est basée sur l’utilisation de blocs. Concernant les caractéristiques des panneaux, ils sont rigides ou semi-rigides et très fins. Ils se composent de pare-vapeur, d’isolant et de finition et sont ainsi obtenus à partir de polystyrène, de polyuréthane, d’ouate de cellulose, de fibre de bois… Pour les installer sur le mur intérieur, il vous faut de la colle ou des chevilles.

L’application sur une surface

Cette méthode est adaptée au mur rencontrant des défauts ou à celui dont le poids de l’isolation n’est pas supportable. Vous pouvez effectuer une isolation de mur intérieur sur une structure en bois ou métallique. Sur l’ossature bois, il est à la fois possible de poser des rouleaux, des panneaux semi-rigides et des isolants en vrac. Pour ce faire, l’isolant sera associé à l’ossature et fermé par le pare-vapeur. On fixe ensuite le parement intérieur sur des liteaux.

L’isolation projetée

Si vous avez des murs comportant des défauts de planéité, essayez cette technique d’isolation projetée qui consiste à projeter l’isolant sur le mur intérieur. Les isolants adaptés à cette technique sont le polyuréthane et la ouate de cellulose.

Mis à part la technique de projection, vous pouvez aussi envelopper vos murs à l’aide d’un enduit isolant telle que la chaux-chanvre pour réduire la présence de paroi froide.

Isolation avec des contre-cloisons

C’est la solution efficace pour les murs présentant de gros défauts. Puisqu’il faut travailler sur un double mur, il est recommandé de placer entre ces deux murs l’isolant en panneaux ou en vrac. Avec cette technique, la surface habitable va réduire.

isoler un mur intérieur sans perdre de place

Quels sont les matériaux à privilégier ?

Vous ignorez les matériaux nécessaires à l’isolation d’un mur intérieur ? Orientez votre choix vers ceux qui sont moins épais pour ne pas perdre trop d’espace.

La laine de verre

Cette matière se montre très polyvalente sur différentes surfaces. Vous pouvez la trouver, soit dans les cloisons, soit dans les combles ou sur les plafonds. Son épaisseur doit être de 13 cm pour être conforme aux règlementations. Quant aux choix du type de conditionnement, optez pour les panneaux rigides ou les rouleaux semi-rigides.

Le polyuréthane

En plus d’être très isolant, le polyuréthane résiste à la compression et à l’humidité. Si vous êtes exigeants au niveau de la performance et de l’encombrement, c’est le matériau qu’il vous faut.

Si votre choix s’est tourné vers le polyuréthane en panneaux, misez sur une épaisseur située entre 9 et 11 cm.

Le polyuréthane vous évite ainsi de perdre de la place puisque sa conductivité thermique est élevée.

La fibre de bois

Obtenu à partir de chutes de bois, il s’agit d’une matière naturelle, éco responsable et recyclable. La fibre de bois vous donne la possibilité d’augmenter les performances thermiques en été. Elle reste également efficace en hiver à condition d’augmenter son épaisseur, soit de 15 cm.

La fibre de bois est cependant moins performante que les autres.

La ouate de cellulose

C’est un isolant respectueux de l’environnement. Son coefficient lambda de conductivité thermique est de 0,040 watt par mètre Kelvin.

La ouate de cellulose utilisée pour l’isolation de mur intérieur se décline sous forme de panneaux semi-rigides ou en vrac. Une épaisseur de 16 cm est idéale.

Chanvre

Il s’agit d’une solution saine, naturelle et écologique. Pour isoler un mur intérieur sans perdre de place, utilisez des panneaux de laine de chanvre ou des rouleaux. Choisissez ceux dont l’épaisseur d’environ 15 cm. Cette épaisseur est équivalente à une résistance thermique de 3,75 m².K/W.