Comment poser un parquet flottant dans les règles de l’art ?

42
poser un parquet flottant dans les règles de l’art

Dans une maison, il y a une multitude de matériaux qui permettent de décorer un sol. Parmi ces derniers, il est possible de citer notamment le parquet flottant. Néanmoins, en fonction du revêtement choisi, la pose ne sera pas la même.

En effet, pour poser un parquet flottant, il faut respecter diverses étapes afin que ce dernier soit installé comme il se doit. Comment donc poser un parquet flottant dans les règles de l’art ?

Diverses règles à respecter

Afin de faire cela dans les règles de l’art, il faut donc respecter diverses règles. En effet, si vous ne respectez pas ces dernières, il se peut que cela vous joue des mauvaises surprises par la suite. De nombreux paramètres doivent obligatoirement être pris en compte, comme l’humidité ainsi que la température ambiante. Si vous avez prévu de poser un parquet flottant dans une pièce de votre maison, considérez bien ces critères.

Dans ce genre de processus, l’environnement est très important à prendre en compte. C’est une des règles qu’il est très important de respecter. Pour qu’une pièce soit propice à la pose de parquet flottant, le taux d’hygrométrie doit être entre 40 et 65 %.

De plus, le support ne doit absolument pas dépasser les 3 %. Dans l’endroit où vous avez prévu de poser votre parquet flottant, la température doit se situer entre 15 et 20 °C. Vous devez respecter impérativement le fait de laisser vos lames 48 h dans leur emballage et dans la pièce où vous allez les poser.

C’est pour cela que la température est également très importante. Lors du jour de la pose, assurez-vous bien que votre sol est propre et sec. De plus, son dénivelé maximal doit être de 2 mm pour que la pose se passe du mieux possible. Pour cela, vous pouvez utiliser une règle spéciale.

En dernier lieu, il ne faut sortir vos lames que lors du moment de la pose de sur votre support sec et propre. En respectant toutes ces règles diverses et variées, votre pose de parquet flottant se fera pour le mieux.

Prenez bien en compte tous les critères cités précédemment comme l’humidité et l’hygrométrie. Les règles respectées et les critères pris en compte, votre pose de parquet sera idéale.

pose de parquet flottant

Les différentes choses à prévoir

Pour cette opération, vous devez prévoir une multitude de choses, notamment des découpes ainsi que des joints. Il est important de savoir que le bois se dilate au fur et à mesure du temps.

Afin d’anticiper cela, il faut prévoir des joints de 8 mm. Si vous possédez des lames de grande taille, il faut alors prévoir 10 mm. Pour chaque découpe, il faut donc prévoir 8 mm au minimum, que ce soit entre les lames ou encore les poteaux par exemple.

Vous pouvez utiliser un copieur à aiguille ou un copieur de profil pour des découpes spécifiques. Si vous ne possédez pas ce genre d’objets, utilisez simplement un crayon et une feuille de papier. Ces derniers font office de patrons, ce qui s’avère relativement pratique.

En découpant vos lames, il y aura des chutes, chutes qu’il est possible d’anticiper. En effet, c’est au moment de l’achat que l’anticipation est possible. En faisant cela, vous ne serez pas démuni lors du chantier d’installation.

Poser un parquet flottant dans les règles de l’art, diverses étapes

Pour effectuer la pose de votre parquet flottant dans la pièce de votre choix, il y a des étapes à respecter. Après avoir pris connaissance des règles et des choses à prévoir, le chantier peut débuter.

Pour que ce dernier se passe dans les règles de l’art, une multitude d’étapes sont à respecter. La première, qui est primordiale pour le bon déroulement de la pose, c’est de préparer votre matériel.

Afin de poser votre parquet flottant dans les règles de l’art, il vous faut un bon nombre de matériels. Il vous faut : un mètre, une scie sauteuse, une équerre, une cale à frapper. N’oubliez cependant pas les cales, une sous-couche, des lames de parquets, une agrafeuse ainsi qu’une équerre. Une fois tout cela en votre possession, vous pouvez commencer à poser votre parquet flottant en toute sérénité.

Ensuite, il est primordial de poser une sous-couche sur votre support avant de mettre votre parquet flottant. Cette étape est obligatoire. Ne commencez pas à poser vos lames avant d’avoir fait cela.

poser votre parquet flottant dans les règles de l’art

Si vous décidez d’installer votre parquet flottant au rez-de-chaussé, utilisez un film parquet. Cela vous évite d’avoir des remontées d’humidité. L’installation de ce genre de produit est très simple et rapide, c’est à la portée de tous.

Afin de découper votre sous-couche pour que cette dernière s’adapte à votre pièce, utilisez un cutter. Ce genre de produit se découpe très facilement. Près d’un mur, faites un geste plutôt assuré dans le but d’être le plus efficace possible. Après avoir effectué cela, vient maintenant la méthode de fixation. Pour cela, utilisez alors une agrafeuse, cette étape sera plus facile pour vous. Retirer l’adhésif présent sous la sous-couche pour faciliter la fixation.

Après avoir découpé et fixé la sous-couche, vient désormais la pose de la première lame de parquet flottant. Posez cette dernière dans un coin droit afin de vous faciliter la tâche par la suite.

Ensuite, il est crucial de mettre des cales de 5 mm sur les diverses périphéries, comme les murs. Cela permet d’éviter que le parquet flottant abîme les murs lorsqu’il gonfle quand il y a de la chaleur. Cela fait, il est maintenant temps de fixer les lames entre elles.

En arrivant à l’extrémité de votre mur, il faut découper votre lame pour que cette dernière se fixe correctement. Pour mesurer ce que vous devez découper, utilisez votre règle ainsi que votre scie sauteuse par la suite pour découper.

Prenez bien votre temps pour cette étape afin de ne pas vous tromper. Les mesures sont très importantes pour cette étape. N’hésitez pas à recouper si vous constatez que votre lame est encore trop grande.

Répétez ce genre d’étape pendant toute la pose de votre parquet flottant. La dernière étape, les finitions, utilisez un marteau avec une cale pour bien emboîter vos lames. Cela permet de bien les fixer et d’obtenir un parquet flottant dans les règles de l’art.