Comment reboucher efficacement un trou dans du placo

57
reboucher efficacement un trou dans du placo

Les cloisons en placo sont composées de plâtre et sont assez fragiles. En effet, le plâtre est très friable et un accident est vite arrivé. Que la cause du trou soit due à une cheville trop grosse ou une mauvaise chute, vous avez un gros trou dans votre mur et ne savez pas comment le réparer ?

Rassurez-vous, il n’est pas nécessaire d’appeler un artisan pour ce genre de travaux. Avec le bon matériel, vous ferez des miracles. Si vous êtes locataire, cela vous coûtera moins cher qu’une retenue sur caution, pensez-y.

Matériel à choisir en fonction de la taille du trou

Pour reboucher correctement votre trou, vous devrez utiliser du matériel approprié. Pour un trou de moins de 5 cm, vous n’aurez besoin que d’un tube de rebouche-trou et d’un papier à poncer. Cela concerne principalement les trous dus à vos décorations murales.

Pour un trou de plus de 5 cm, vous serez contraint d’acheter un enduit de rebouchage intérieur. Les deux produits sont similaires, seule la contenance diffère.

Dans les deux cas, nous vous conseillons de choisir un enduit prêt à l’emploi. Vous aurez également besoin d’une spatule triangulaire.

Nous vous conseillons par ailleurs de prévoir une protection en dessous de la zone, pour le ponçage.

Méthodologie similaire

Un trou dans du placo, quelle que soit la taille, reste un trou à reboucher. La méthode est donc semblable. Même si c’est simple à faire, il est important de procéder de la manière qui suit. C’est la technique la plus simple et rapide pour reboucher votre mur.

Un trou dans du placo

Couper de façon propre et nette autour du trou (pour les gros trous)

Cette étape est la seule qui concerne les trous de plus de cinq centimètres. Pour que l’application de l’enduit soit plus simple, il faut couper de façon propre tout autour de la zone à reboucher. Vous devriez réussir à couper proprement avec une lame de cutter. Une fois que votre trou semble prêt, passez à l’étape suivante.

Remplir le trou

Pour boucher le mur, vous allez commencer par mettre une grosse quantité de produit. Il ne faut pas être avare, toute la zone doit être pleine. Saisissez l’excédent avec une spatule triangulaire.

Avant que l’enduit ne sèche, vous êtes obligé de lisser au maximum toute la zone. Si vous avez un gros trou, prenez bien soin de le faire avec la spatule. Par ailleurs, il est beaucoup plus compliqué de poncer de l’enduit sec et le ponçage est une étape indispensable pour qu’il n’y ait plus aucune trace du trou. Attention toutefois à ne pas trop racler, pour ne pas produire l’effet inverse.

Si le trou est beaucoup trop gros, plus de 20 cm, ou qu’il donne sur du vide, l’enduit ne sera peut-être pas suffisant pour le reboucher. Dans ce cas précis, et seulement dans celui-ci, vous pouvez combler le trou avec du papier journal ou du papier mâché. Lorsqu’il est comblé à son maximum, vous pouvez appliquer l’enduit.

Laisser sécher

Le temps de séchage dépend des instructions de votre enduit. Il varie potentiellement entre 8 heures et 24 heures. L’enduit se rétrécit et change de couleur en séchant. Vous pourrez le voir rapidement lorsqu’il sera sec.

Poncer

Le ponçage va finir de lisser la zone, pour qu’elle ne fasse plus qu’un avec le mur. Munissez-vous de papier ou d’une éponge à poncer d’un grammage compris entre 100 et 120. Le papier sera suffisant si vous avez un petit espace à poncer, mais si la zone est trop grande, préférez l’éponge.

La ponceuse électrique peut faire le travail, cependant, elles sont beaucoup plus difficiles à manier qu’un papier. Vous ne pouvez pas contrôler la force de votre ponçage. Aussi, n’utilisez ce matériel pour un mur en placo, que si vous savez le faire.

éponge à poncer d’un grammage

Avant de poncer, protégez le sol. Ce n’est pas obligatoire, l’enduit ne va pas se fixer au sol, néanmoins, c’est assez long à aspirer et vous risquez de voir des traces d’enduit pendant quelques jours.

Pour le ponçage en lui-même, allez-y doucement, évitez d’appuyer trop fort, et si vous avez l’impression que l’enduit ne se lisse pas, allez-y plus franchement. Si nous vous conseillons d’y aller progressivement, c’est parce que vous risquez d’abîmer votre enduit tout neuf.

Après le ponçage, vous pouvez essuyer le mur et passer directement à la dernière étape.

Peindre

Pour que votre mur retrouve son aspect d’antan, nous vous conseillons de le repeindre en entier. Si vous ne faites qu’une partie, vous aurez une grosse démarcation entre la couleur initiale et la nouvelle couleur. Cela peut aussi être l’occasion de changer la décoration et d’opter pour une toute nouvelle couleur.

Il est conseillé de passer deux couches de peinture. Lorsque la première a fini de sécher, vous pouvez passer la seconde. Une journée d’attente entre les deux est suffisante.

Bien entendu, si vous n’aviez qu’un trou de cheville, vous n’avez pas besoin de repeindre complètement le mur. À l’aide d’un petit pinceau, appliquez une petite couche de peinture sans trop déborder. Le but étant que ce soit le plus discret possible.

Si vous envisagez de percer le mur

Lorsque votre mur sera comme neuf, vous envisagerez peut-être de le percer de nouveau. Il n’y a pas de réelle contre-indication à mettre une cheville de nouveau. Nous vous conseillons tout de même de prendre une petite perceuse et de contrôler la vitesse à laquelle vous faites le trou.

Si vous ne disposez pas de perceuse, sachez qu’il existe des chevilles auto-foreuses. Il suffit de les visser avec un tournevis. Attention avec ce système. Ces chevilles peuvent rendre le plâtre friable et la peinture peut se décoller autour du nouveau trou.

Choisissez également une cheville plus fine, et si vous le pouvez, essayez de ne pas percer exactement au même endroit. Il est possible que la zone soit légèrement fragilisée. Si vous n’avez pas le choix que de percer sur la même zone, allez-y doucement, et si vous faites de nouveau un trou, vous saurez au moins comment le reboucher.