Comment réparer une fuite d’eau au niveau d’un raccord ?

181

Toutes les installations de plomberie sont sujettes à de potentielles pannes. D’ailleurs, les fuites d’eau sont classées parmi les pannes les plus fréquentes. Dans ce genre de situation, il faut rapidement intervenir pour limiter les dégâts. Inutile de faire appel à un professionnel si vous disposez de connaissances basiques en plomberie. Voici les différentes étapes de la réparation d’une fuite d’eau au niveau d’un raccord.

Les équipements recommandés pour réparer une fuite d’eau au niveau d’un raccord

Il s’agit principalement des outils utiles à la réparation et des dispositifs de protection.

Les outils utiles à la réparation

La réparation d’une fuite d’eau au niveau d’un raccord doit se faire avec des instruments de plomberie spécifiques. Au nombre de ceux-ci, nous pouvons énumérer :

  • une clé serre-tube et des clés plates ou à molette ;
  • une pince multiprise et un coupe-tube ou une scie à métaux ;
  • une toile émeri, un chiffon et un seau ;
  • des outils spécifiques au réseau comme les PERs et une multicouche ;
  • un manchon de réparation et une colle PVC.

Vous devez posséder une caisse à outils pour contenir ces instruments.

Les dispositifs de protection

Les dispositifs de protection individuelle, utiles à la réparation des fuites d’eau sont :

  • les gants de protection ;
  • les vêtements de travail ;
  • les lunettes de protection.

Les équipements de protection individuelle sont des instruments de travail qui visent à protéger l’intégrité physique du réparateur.

Les différentes étapes pour réparer une fuite d’eau au niveau d’un raccord

Si vous voulez savoir comment réparer une fuite d’eau au niveau d’un raccord, vous devez suivre les étapes suivantes.

La détection du type de raccord

Il faut connaître le type de raccord qu’on a en face et savoir comment réussir son étanchéité.

Le raccord cuivre est assez bien connu. Il est à souder par un procédé de brassage et sert à l’assemblage de deux tubes. Il y a aussi le raccord laiton qui raccommode deux tuyaux de matières différentes.

Quant au raccord PVC, le rendre étanche consiste à y coller un léger papier de verre. Il faut aussi le dégraisser et l’encoller à la colle PVC. Le raccord PER, lui, nécessite une pince ou une tune multicouche pour son installation.

En dernier lieu, le raccord rapide est le type de raccord le plus plébiscité par les particuliers. Un simple enfoncement permet de réussir son installation.

Le repérage de l’emplacement de la fuite

À ce niveau, la majorité des réparateurs utilisent la technique du doigt poussiéreux pour avoir une idée de l’emplacement du problème.

Mettez votre index sur la poussière et passez ce doigt sur chaque raccord. Lorsqu’il n’y a pas de fuite, la poussière reste. Cependant, en cas de suintement, l’eau prend la place de la poussière.

De plus, il existe de micro-suintements qui ne sont pas visibles à l’œil nu. Avec cette technique, vous pourrez facilement les détecter. Procédez à ces vérifications avec les canalisations pleines et sous pression.

La coupure d’eau et la vidange de l’installation

Après le repérage de l’emplacement du problème, il faut couper la source d’eau sur la partie de l’installation. Vidangez ensuite la partie concernée. Généralement, il est possible de le faire en ouvrant un robinet dans l’installation. Vous pouvez aussi couper ce robinet en purgeant la vanne avec une vis de purge. Pour prévenir d’éventuels dégâts des eaux, vous devez utiliser un seau et des chiffons.

La réparation proprement dite de la fuite

Pour corriger la fuite, la première chose à faire est de démonter l’installation. Placez à certains endroits, un raccord union. Encore appelé raccord à écrou libre, il sert de point de démontage de l’installation.

À l’aide d’une pince multiprise et d’une clé serre-tube, démontez maintenant le niveau de ces raccords. Ceci vous permettra de déconnecter la canalisation pour réparation. Nettoyer maintenant les filetages en ôtant l’ancien joint. Évincez enfin les marques de calcaire avec une brosse métallique.

En fonction du type de raccord, vous aurez à faire un nouveau joint. Pour les raccords dont l’étanchéité est composée de filetage mâle et femelle, un joint filasse ou un joint téflon conviennent. Si êtes en face d’un écrou libre, un joint plat est nécessaire.

En définitive, vous pouvez procéder au remontage des raccords avec des outils adaptés. La toute dernière étape pour la réparation va consister à remettre l’eau et à contrôler l’étanchéité. Vérifier si les joints réparés ne suintent plus. Pour ce faire, utilisez encore la technique du doigt poussiéreux. Veillez après à ce que l’air au niveau de la canalisation soit évacué.