Quel mur en placo et cheville pour les charges lourdes?

851
cheville placo pour charges lourdes

Le placoplatre est un revêtement de protection pour l’aménagement intérieur. C’est par exemple le cas de la cheville en placo pour charges lourdes. La question qui se pose alors est la suivante: peut-on y fixer des objets lourds sans endommager l’entièreté du mur ?

Caractéristiques d’un mur en placo

Il existe différents types de murs :

1.Les cloisons alvéolaires ou placo standard

Ces cloisons sont composées de plaques de plâtres souvent cartonnées. Nommées placo standard, elles sont utilisées dans le domaine de la construction comme le cloisonnement d’une pièce. On les reconnaît par leur couleur grise. On peut les exploiter en guise de faux plafond ou comme doublage mural.

Les cloisons alvéolaires présentent plusieurs avantages. Tout d’abord, la structure de ce type de mur est extrêmement légère. De ce fait, le placo est parfaitement adapté pour les rénovations en tout genre. À part cela, son prix est abordable et son installation est rapide. Toutefois, il faut noter que ces cloisons sont fragiles. Dans cette optique, il sera difficile d’y accrocher des objets lourds. Néanmoins, on peut le renforcer à l’aide de vis et de chevilles spéciales. Il faut également ajouter que le placo standard supporte mal l’humidité.

2.Le placo hydrofuge

La principale caractéristique de ce type de placo réside dans sa capacité à résister à l’humidité. Il se compose essentiellement de plâtre, de silicone et de carton d’une épaisseur relativement conséquente. Couramment appelé placo hydrofuge Placomarine, on le reconnaît par sa couleur verte ou grise. Il est possible d’en trouver dans une couleur blanche.

Ce placoplatre s’utilise pour les pièces humides telles que les salles d’eau et parfois la cuisine ou toutes les pièces sujettes à l’humidité. À l’instar du placo standard, il peut s’utiliser comme un faux plafond ou double mur.

Le placo hydrofuge présente quelques avantages intéressants. En effet, il stoppe la prolifération de la moisissure. Son prix d’achat et de pose est raisonnable. On peut de surcroît le customiser. Le seul bémol avec ce mur en plâtre est qu’il est difficile à poser. L’idéal est de faire appel à un professionnel.

3.Le placo ignifugé ou placo coupe-feu

Le placo ignifugé présente quelques caractéristiques notables. D’abord, c’est un excellent isolant thermique. Composé de plaque de plâtre BA10 ou BA13 et de laine de roche ou de polystyrène expansé, il peut canaliser les sources inflammables. Suivant les deux catégories, on peut trouver le placoplatre M0 et M1. La première plaque résiste à la combustion tandis que la deuxième résiste au feu.

Comme vous l’aurez comme compris, les placo ignifugés sont dédiés à des pièces exposées aux flammes. En général, ce type de placo est utilisé pour les cuisines et les cheminées. Il sert de doublage de mur pour les protéger d’éventuels incendies.

4.Le placo antisonore

Le placo phonique fait partie des plâtres d’isolation. Il se constitue de laine de roche ou de laine de verre. En design intérieur, ce placoplatre s’utilise comme faux plafond ou accessoire de séparation. On peut l’exploiter comme isolant sonore pour les studios de musique ou pour les chambres d’ados en quête d’identité musicale.

cheville pour charge lourde

Mur en placo et cheville appropriée

En aménagement intérieur, un mur en placo est toujours utile. Cela dit, quelle que soit la cheville en placo pour charges lourdes, on a besoin d’y accrocher quelques accessoires plus ou moins lourds. Il faut savoir que ces murs sont réputés pour être creux. Qui dit creux, dit fragile. On ne peut donc pas y visser une surcharge pondérale.

Cela dit, il est possible d’y remédier grâce à des chevilles spéciales placo. Ces chevilles de fixation sont choisies en fonction du poids de l’objet. Dans la même foulée, ces dernières doivent être sélectionnées selon leur orientation, en d’autres termes verticale ou horizontale. Nous avons sélectionné quelques chevilles de fixation qui seront sans nul doute adaptées à votre choix.

  • Cheville multisupport

Aussi nommée cheville à verrouillage de forme, elle est surtout utilisée pour fixer des objets légers comme les miroirs ou les cadres photo. Elle peut supporter quelques objets lourds comme les radiateurs ou climatiseurs. En somme, vous pouvez utiliser ces chevilles pour une charge de 5 kg en mono-point d’ancrage.

Vous pouvez encore l’utiliser pour une charge de 80 kg si le poids est bien réparti sur l’objet. Vous aurez besoin d’une perceuse et d’un foret pour la fixer.

  • Cheville taraudeuse

Ce type de cheville est un croisement entre la cheville autoforeuse et celle à expansion. Pour la reconnaître en magasin, elle est pourvue d’une ailette qui se rabat vers la verticale lorsque vous la vissez. À l’aide d’un simple tournevis, vous la visserez sur le mur en placo en prenant soin d’orienter l’ailette vers la verticale. Cette cheville supporte les charges de 25 kg.

  • Cheville autoforeuse

Comme les chevilles à verrouillage de forme, les chevilles autoforeuses sont faites pour visser les objets légers ou à caractère décoratif. Elles supportent une charge de 20 kg. Il suffit d’un tournevis pour les fixer.

  • Cheville Molly ou cheville à expansion

Elles peuvent supporter une charge de plus de 20 kg. Pour les murs en placo, ces chevilles restent les meilleures fixations. Elles peuvent se poser à l’aide d’un marteau, d’une pince à expansion ou d’une perceuse.

  • Cheville à ressort

Également nommé cheville à bascule, cet accessoire de fixation est destiné à accrocher des luminaires. Il vous faut alors une perceuse. Elle supporte une charge de 5 kg.

En résumé, même si le mur en placo paraît fragile au premier abord, vous pouvez tout à fait y fixer n’importe quel objet grâce à la cheville appropriée. Lisez aussi notre article sur Comment fabriquer sa propre décoration de Noël en bois.