Nettoyer sa toiture sans monter sur le toit, comment faire ?

104
Nettoyer sa toiture sans monter sur le toit

La prolifération de la mousse et autres saletés peuvent provoquer des dommages sur le long terme. D’autant plus si celles-ci s’infiltrent et que vos tuiles deviennent poreuses. Il convient alors de veiller à la propreté de votre toiture pour éviter tout dégât.

Découvrez ici toutes les raisons qui peuvent causer un toit sale ainsi que toutes les étapes pour effectuer un nettoyage optimal vous-même. 

Les raisons d’un toit sale 

Partie cruciale d’une maison, il est important d’en prendre soin et d’éviter tout dégât. Le plus souvent, à cause des intempéries et du mauvais temps, les saletés et les mousses se développent de plus en plus. Tous les facteurs météorologiques favorisent la fissure et la dégradation de votre toiture.

De plus, les fines particules de pollution peuvent également agresser et détériorer votre toit. Si votre maison se situe près des arbres, les mousses peuvent s’incruster facilement sur celui-ci, car elles sont souvent présentes sur les troncs. 

Si votre toiture est rarement exposée au soleil, l’humidité sur celle-ci va provoquer la prolifération des mousses et saletés à grande vitesse. Il est donc important de rester vigilant quant à leur propagation pour éviter tout problème d’étanchéité. La mousse, voire les algues, peuvent rendre votre toiture poreuse et ainsi, la faire perdre sa fonction primaire.

Il est conseillé de procéder à un grand nettoyage deux fois par an. L’idéal est de le faire au printemps et en automne. Quelques signes que les saletés et les mousses commencent à se développer : si vous constatez des traces blanches ou noires, il faut tout de suite réagir. D’autant plus dans le cas où vous possédez un toit en tuiles, qui lui sera beaucoup plus sensible qu’un toit en ardoises par exemple.

nettoyage du toit en toute autonomie

Ces corps étrangers sont responsables de fissures et d’infiltration d’eau. Un simple diagnostic visuel permet de voir ces petits changements. Attention alors à bien nettoyer votre toit pour éviter tout risque de problème d’humidité dans votre intérieur, dû à un toit en mauvais état. Prenez vos précautions pour éviter des travaux de rénovation. Suivez ainsi, ci-dessous, nos étapes pour effectuer un nettoyage en toute efficacité et sécurité.

Comment procéder au nettoyage du toit en toute autonomie ?

Pour prolonger la longévité de votre toit et garder constamment son aspect d’origine, il convient de le nettoyer régulièrement ou dès que cela est nécessaire. Pour cela, rien de plus simple. Suivez ces quelques étapes afin d’effectuer cette opération tout seul, sans avoir besoin de monter sur le toit.

Une opération simple à réaliser et pratique si vous avez le vertige. Pour cela, munissez-vous du matériel nécessaire, à savoir :

  • un produit d’étanchéité 
  • un traitement anti-mousse
  • un pulvérisateur d’eau à haute pression

Un conseil : si votre pulvérisateur n’est pas assez long, vous pouvez vous procurer une perche télescopique. Si vous n’avez pas les moyens de vous munir d’une rallonge, avec un peu d’imagination, il est possible de la confectionner vous-même. Et, ce, en prenant, par exemple, le manche à balai qui sert à nettoyer votre voiture.

Grâce au système de haute pression, toutes les saletés s’en iront systématiquement. Cette opération ne requiert donc pas la montée sur le toit, d’autant plus que, grâce à la perche télescopique, vous pouvez atteindre une hauteur allant jusqu’à douze mètres.

Toutefois, cette opération est recommandée sur des toits ne possédant pas énormément de saletés. Son utilisation est préférable et sera efficace sur une toiture en bon état. Si cette dernière est abîmée, nous vous conseillons de faire appel à des professionnels.

Si vous optez pour cette dernière option, l’intervention d’un professionnel a évidemment un coût. Le prix va varier en fonction de l’état de votre toiture et de sa superficie. Différentes prestations sont proposées, à savoir : 

  • Une simple intervention préventive,
  • un traitement au produit anti-mousse
  • un traitement hydrofuge
  • un démoussage avec lance d’eau

Le prix médian est en général de 15 euros le mètre carré. Ajoutez des frais supplémentaires pour le produit anti-mousse, que vous pouvez trouver à 30 euros pour 1 litre. Attention, choisissez bien votre produit en fonction du type de toit (ardoise, tuile, fibrociment…). Si votre toit est en tuile ou en ardoise, vous pouvez opter pour des produits à base de chlore et de javel.

Vous pouvez également effectuer un nettoyage manuel, mais cela demande davantage d’efforts. En effet, vous devrez utiliser une brosse située au bout d’une perche télescopique. Humidifiez votre toit à l’aide du pulvérisateur et frottez jusqu’à ce que toutes les saletés incrustées s’en aillent. Lorsque le brossage est terminé, nettoyez votre toiture avec votre pulvérisateur d’eau.

traitement anti-mousse

Il est préférable de réaliser le nettoyage lors d’un temps sec. Soyez sûr des prévisions météorologiques, car s’il se met à pleuvoir, vos efforts seront effacés tout comme les produits que vous aurez appliqués. C’est pour cela que l’idéal est d’effectuer un premier nettoyage au printemps. N’effectuez pas non plus cette opération sous un temps trop chaud, au risque de voir votre produit anti-mousse s’évaporer rapidement. 

Cette opération demande un certain investissement, mais le résultat est garanti ! Quand le nettoyage est terminé, vous pouvez appliquer un enduit de protection. Celui-ci va renforcer votre toiture qui sera plus résistante.

Les étapes à suivre pour le nettoyage 

  • Étape 1 : munissez-vous de votre produit anti-mousse pour le mélanger à votre eau. Si vous devez nettoyer une surface de 50 mètre carré, vous aurez besoin de mélanger 1 litre de produit dans 10 litres d’eau.
  • Étape 2 : mettez ensuite votre produit dans le pulvérisateur d’eau à haute pression grâce auquel vous pourrez travailler en sécurité puisque celui-ci est léger. 
  • Étape 3 : pulvérisez votre solution eau + produit anti-mousse sur le toit. Il est recommandé de commencer par le faîtage. 
  • Étape 4 : laissez le produit agir puisque ce dernier a besoin d’un certain temps pour une efficacité optimale. En effet, il va détruire toutes les mousses et algues jusqu’à la racine. 
  • Étape 5 : pour compléter au mieux ce nettoyage, vous pouvez opter pour un traitement hydrofuge qui va renforcer votre toit. C’est un imperméabilisant qui s’occupe de débarrasser ce dernier de toute humidité. Vous pouvez également effectuer ce traitement depuis le sol, puisqu’il peut être réalisé grâce à l’aide du projecteur d’eau à haute pression.

Désormais, vous savez tout sur le nettoyage de sa toiture ainsi que ses grandes étapes.